Thumbnail for 255932

Il est admis que la visite d’un bien est un moment capital pour le client. Mais d’après Romain Cartier, formateur transaction à la Fnaim, l’agent immobilier doit être une vraie mine de connaissances s’il veut optimiser ses chances.

Tous les professionnels de l’immobilier le savent : la visite d’un appartement ou d’une maison est un moment capital pour la conclusion d’une transaction. Mais il ne sert à rien de vouloir en mettre  » plein la vue à un client pour lui donner envie d’acheter ! Ce qui compte, c’est que le bien soit en parfaite adéquation avec ses besoins.

 » Ces besoins doivent être définis très précisément entre l’acheteur et l’agent immobilier, préconise Romain Cartier, formateur transaction à la Fnaim. Le client s’apprête à engager plusieurs milliers d’euros, parfois sur plusieurs diaines d’années. Il est donc important de bien définir ses priorités pour éviter de visiter des biens qui ne lui correspondent pas. D’où l’importance de bien définir un cahier des charges.

 » Le client aujourd’hui a la crainte de faire un mauvais achat

Ces dernières années de crise ont nécessairement rendu les clients plus réservés.  » Ils vivent dans la crainte faire un mauvais achat, continue Romain Cartier. Ils vont donc poser un Lire l’article complet

Thumbnail for 255814

LES VOIX DE L’IMMO. Quels gestes éviter lorsqu’on a froid ? Les trucs et astuces à mettre en place pour se réchauffer ? Combien coûte des travaux de rénovation thermique ? Nos réponses aux questions que vous vous posez peut-être en cette période de grand froid. Lire l’article complet

Thumbnail for 255738

Deux mois après la sortie positive d’un premier projet situé à Colombes, Homunity en sort un second à Croissy-sur-Seine dans les Yvelines (78), financé en février 2016.

Le promoteur Pierre Promotion a décidé de rembourser les investisseurs avec un mois d’avance, grâce à un démarrage de chantier plus rapide que prévu. 40 lots composent l’immeuble de 3 étages, dont 12 logements sociaux et 28 appartements intermédiaires acquis intégralement par l’OGIF, un des principaux bailleurs sociaux d’Ile-de-France.

300 000 € avaient été collectés en février 2016 auprès de 24 investisseurs particuliers et professionnels, afin de financer l’acquisition du terrain et le démarrage du chantier de ce programme immobilier. Ce vendredi, les investisseurs se partageront 24 030 € d’intérêts, soit un taux d’intérêt annuel de 9% conforme aux prévisions. Le ticket moyen sur cette opération a été de 12 000 € pour un particulier et 16 000 € pour une personne morale.  » Avec cette seconde sortie, nous confirmons notre engagement de proposer à nos investisseurs des projets de qualité qui respectent les engagements de départ », explique Quentin Romet.

Connaissant actuellement une phase de développement soutenue, le promoteur de l’opération Pierre Promotion avait l’habitude de s’associer avec des investisseurs professionnels avec qui il Lire l’article complet

Thumbnail for 255736

Le 1er avril prochain, les professionnels de l’immobilier devront afficher les tarifs de leurs prestations en vitrine, sur les sites internet et sur les salons professionnels où seront déposées leurs annonces, tant dans le cas de la location que de la vente d’un bien.

Si le CNTGI a bien été consulté sur le premier projet d’arrêté, il avait émis un avis défavorable. Lors du dernier congrès de la FNAIM, Emmanuelle Cosse avait renouvelé sa confiance dans le CNTGI, mais malheureusement force est de constater qu’il n’a pas été avisé ni de la teneur définitive ni de la publication de cet arrêté.

Une évolution des textes dans les modalités d’affichage des annonces immobilières était sans doute devenue nécessaire depuis l’adoption de la loi ALUR, la révolution numérique et la recrudescence des salons professionnels.

Malheureusement, comme souvent, l’excès d’informations obligatoires sur les annonces nuit à l’information et ceci en particulier pour les annonces de location qui risquent de perdre en pertinence. Pour les annonces de vente, lorsque les honoraires sont prévus à la charge de l’acquéreur, paradoxalement l’arrêté oblige l’agent immobilier à préciser honoraires exclus et honoraires inclus ce qui risque de brouiller le message vis-à-vis des consommateurs.

Parallèlement, les professionnels de l’immobilier s’interrogent sur Lire l’article complet

Thumbnail for 255683

Tribune de Norbert Fanchon, Président du Directoire du Groupe Gambetta

Alors que les débats entre les candidats à la primaire de la gauche débutent, un constat s’impose : dans leurs programmes, le logement est aux abonnés absents. On aurait pu s’attendre, après le néant des propositions faites lors de la primaire de la droite et du centre, que la gauche aurait compris, que le logement est l’un des sujets qui préoccupent le plus les Français.

Si leurs programmes comprennent peu de propositions, les candidats convergent sur plusieurs points. En premier lieu, l’encadrement des loyers, sur lequel aucun n’envisage de revenir. C’est pourtant oublier une loi fondamentale de l’économie de marché : les prix se fixent par l’équilibre entre l’offre et la demande. L’encadrement n’a rien du remède miracle face à la hausse des loyers. Sa mise en place généralisée pourrait entraîner un retrait massif de logements, les propriétaires bailleurs privés préférant vendre leur bien plutôt que perdre toute rentabilité, provoquant un déficit d’offre locative face à une demande toujours accrue. Pour faire baisser les loyers, une seule solution existe : produire plus de logements là où les besoins s’expriment et vont s’exprimer.

L’ensemble des candidats souhaite également réaliser une révision fiscale, Lire l’article complet