Thumbnail for 789669

Le gouvernement envisage depuis plusieurs années de transformer le CITE (crédit d’impôt transition énergétique) en prime. La ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, a indiqué que ce sera fait en 2020, mais la nouvelle prime sera recentrée sur les ménages modestes. Elle sera même majorée pour les 40 % de foyers fiscaux les plus modestes, pour diminuer leur “reste à charge”. Les montants forfaitaires tiendront compte des économies d’énergie réalises et du type de travaux.

Exit les ménages les plus aisés

Les ménages moins modestes devraient pouvoir bénéficier de la prime à partir de 2021. Cela ne concerne cependant pas les 20 % de foyers fiscaux les plus riches, qui ne pourront pas y prétendre. Le rapport de Joël Giraud nous apprend qu’ils captaient en effet près de la moitié des 2 milliards d’euros reversés par le CITE.

C’est l’ANAH qui sera chargée d’attribuer la nouvelle prime, avant la réalisation des travaux, à l’inverse du CITE. Le but de cette réforme est de rendre plus efficaces et plus simples les aides à la rénovation énergétique, de façon en augmenter le nombre de bénéficiaires.

Lire aussi “Action Logement vous aide à financer les travaux de rénovation énergétique“

Une réforme en deux temps

La transformation du Lire l’article complet

Thumbnail for 789548

Pas de pause pour les actualités immobilières en août 2019. On continue d’obtenir de précieuses informations sur le marché immobilier que ce soit pour son activité professionnelle ou pour mieux gérer son projet. Voici les principales statistiques et informations à retenir pour l’immobilier en France ce mois-ci.

Au sommaire de cette page :

1. Le bilan de la Banque de France sur les crédits immobiliers

2. Nouveaux records pour les taux immobiliers

3. Attention au coût de l’assurance emprunteur

4. Dernières statistiques sur la construction de logements

5. Obligation d’un diagnostic amiante pour des travaux

Lire l’article complet

Thumbnail for 789034

Nous sommes sans doute nombreux à rêver que nous remboursons moins que le prêt accordé pour l’acquisition d’un bien immobilier. Cet argent pourrait être utile pour la rénovation du bien ou son aménagement, par exemple. Ce rêve est devenu réalité depuis peu au Danemark, où l’une des plus importantes banques, la Jyske Bank, a accordé un prêt hypothécaire sur une durée de 10 ans au taux de… -0,5 %.

Les spécialistes ne croyaient pas aux taux d’intérêts négatifs

Les heureux clients de la Jyske Bank rembourseront donc moins que le montant du prêt hypothécaire accordé par la banque. Pour un prêt de 100 000 euros sur 10 ans au taux hors assurance de – 0,05 %, c’est une économie totale de 835 euros.

Les spécialistes ne croyaient pourtant pas que cela pourrait arriver. Un économiste de la banque danoise, Mikkel HØEGH, s’exprimait ainsi au micro de TV2 “Il y a quelques mois, nous aurions dit que cela ne serait pas possible, mais nous avons été surpris à maintes reprises”. Pour lui, cet “autre chapitre de l’histoire de l’hypothèques… ouvre de nouvelles perspectives pour les propriétaires”.

Il reste que les emprunteurs se voient imputés d’autres frais et des coûts d’assurance qui, en fin de compte, Lire l’article complet

Thumbnail for 788950

Le secteur immobilier reste parmi ceux qui sont en retard par rapport à la  » révolution numérique » qui a désormais touché la plupart des secteurs d’activités. L’arrivée des nouvelles technologies, ainsi que l’essor des startups à la conquête du marché, représentent une réalité inéluctable pour l’immobilier et ses agents. Pour ces derniers, la digitalisation représente un défi de plusieurs points de vue.
La digitalisation du secteur : une révolution nécessaire
Le point capital qui pousse le secteur à se digitaliser réside premièrement dans une véritable économie. L’inclusion des mécanismes de signature électronique à valeur légale dans le processus de partage de documents, réduit les coûts. Cela produit également une épargne du temps utilisé pour le classement de dossiers ou la récupération des documents attestant la solvabilité des propriétaires. La gestion intelligente des informations simplifie et automatise l’archivage. Grâce au RGPD (Règlement général sur la protection des données), la sécurisation de la base de données est garantie de manière stricte. Enfin, la mise en place d’une plateforme de gestion d’information pour les parcs immobiliers, permet aux gestionnaires et aux propriétaires un accès rapide aux mêmes informations.
L’essor des startups dans l’immobilier

La digitalisation est une des clés du succès des startups qui conquièrent de Lire l’article complet