« Balcons, un risque sous-estimé », Dominique Boussuge, Pathologiste – Expert technique & Scientifique en Ouvrages Bâtis

Thumbnail for 803028

By Dominique Boussuge

Les effondrements de balcons défrayent régulièrement la chronique. Rien d’étonnant à cela, les propriétaires ne se soucient guère de l’état de leurs balcons. Ils n’engagent que rarement des travaux, même lorsqu’une pathologie est évidente, en cas de fissure par exemple. Du coup, la situation s’aggrave et les conséquences peuvent être dramatiques. Les agents de l’immobilier doivent être vigilants et mettre en garde leurs clients à la moindre trace de rouille.

Le balcon subit de nombreuses agressions

Les balcons sont généralement des dalles en béton armé. Ils doivent pouvoir supporter un minimum de 350 kilos par mètre carré, ce poids pouvant aller jusqu’à 500 kilos pour un balcon en pierre de type haussmannien. Mais une fois coulé, le béton ne doit pas être oublié. Il faut en prendre soin et faire attention à ce qu’il ne tombe pas malade, auquel cas il faut envisager rapidement des traitements pour le soigner. Le béton est en effet un composé vivant qui subit des changements constants : dilatations, fissures, maladies… Les causes les plus fréquentes des effondrements proviennent, soit de défauts de ferraillage, soit de défauts d’entretien. Exposé aux aléas climatiques, à la pollution, un balcon ou une terrasse peut présenter des pathologies qui peuvent Lire l’article complet

De : « Balcons, un risque sous-estimé », Dominique Boussuge, Pathologiste – Expert technique & Scientifique en Ouvrages Bâtis