« Baromètre LPI-SeLoger mars 2020, retrouvez les dernières tendances des prix avant les effets de la crise du COVID-19 », Michel Mouillart

By Michel Mouillart Renforcement de la hausse des prix dans l’ancien

Depuis décembre 2019, la pression de la demande s’allège sur le marché de l’ancien. Et pourtant, la hausse des prix se renforce. En février, les prix signés (mesurés en niveau annuel glissant) ont augmenté de 5.2 % sur un an, contre + 3.5 % il y a un an à la même époque. Une progression aussi rapide des prix ne s’était pas observée depuis le début de l’année 2012. Et le renforcement de la hausse des prix se constate autant sur le marché des maisons que sur celui des appartements.

Sur le marché des maisons, l’augmentation des prix signés a été de 6.0 % en février, contre + 3.6 % il y a un an. Certes, un moindre renouvellement de l’offre entretient les tensions sur les prix : car si la demande recule en réponse aux difficultés de financement de l’accession à la propriété (les mesures imposées aux établissements de crédit par la Banque de France), l’offre nouvelle se réduit aussi avec la baisse des reventes. Et l’éventuelle adaptation des ambitions des vendeurs à cette nouvelle donne n’y change rien. En effet, la sortie des ménages jeunes et modestes du marché déplace mécaniquement la Lire l’article complet

De : « Baromètre LPI-SeLoger mars 2020, retrouvez les dernières tendances des prix avant les effets de la crise du COVID-19 », Michel Mouillart