En cette période où les professionnels de l’immobilier sont bloqués chez eux ou dans leurs agences, la problématique est de gérer ce temps sans visites, prospection, signatures.

Les agents immobiliers, leurs négociateurs et les agents commerciaux peuvent mettre à profit cette période pour refaire le point sur leur agence, leur organisation et tout ce qu’ils n’ont pas le temps de faire en période d’activité habituelle.

A travers une formation de quatre après-midis, Quentin LAGALLARDE, expert-immobilier & formateur propose aux professionnels un programme de formation en visio-conférence pour utiliser cette période :

La mise en conformité de l’agence (les affichages, les documents obligatoires, la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme, le site Internet et ses mentions obligatoires)
La mise en place de la signature électronique pour continuer les dossiers en cours et accélérer la reprise d’activité à distance
Mettre à jour ses réseaux sociaux pour continuer de maintenir ses liens avec la clientèle avec la participation exceptionnelle de Pierre VILLEDIEU, consultant de l’émission Carrément Biens (My TF1 & TMC)
Prospecter à distance en utilisant la période de confinement pour réinventer le lien avec nos prospects et nos clients pour anticiper la reprise

La formation aura lieu de 14h à 17h30 les 6, 8, 9 et Lire l’article complet

Le temps commence à se faire long pour les agents immobiliers, confinés à leur domicile pour la plupart. Et avec la difficulté pour les agences immobilières d’organiser des visites, les outils numériques permettant de poursuivre une activité à distance sont devenus de véritables bouées de secours. C’est notamment le cas de Virtual Visit, l’outil de création de visites virtuelles proposé par Previsite, et de Live Visit, qui permet de visiter le bien à distance.

Parce que Previsite accompagne depuis sa création les professionnels de l’immobilier en leur proposant des outils innovants, elle souhaite plus que jamais être à leur côté pendant cette crise. Afin de les soutenir, l’entreprise lance dès aujourd’hui un mois d’essai gratuit à Virtual Visit et Live Visit, jusqu’au 30 Avril.

Réaliser en quelques clics la visite interactive d’un bien

L’offre comprend ainsi un essai d’un mois à l’application mobile Virtual Visit, permettant en quelques clics de réaliser la visite interactive d’un bien. Les visites de bien étant actuellement impossibles, il est possible de créer la visite virtuelle à l’aide d’un simple smartphone. En cas d’impossibilité de se rendre sur place, les agents immobiliers peuvent solliciter les propriétaires pour leur fournir les images et les importer ensuite dans l’application.

L’offre comprend Lire l’article complet

En cette période de confinement pour cause d’épidémie de coronavirus Covid-19, voici les dernières informations sur les taux de crédit immobilier. Les banques commencent à s’adapter à cette crise économique et cela aura des répercussions sur leur barème des taux pour financer un achat immobilier.

Retrouvez toute l’actualité du taux immobilier en avril 2020.

Au sommaire de cette page :

1. Les dernières informations sur les taux immobiliers

2. Comparaison des taux de crédit immobilier moyens et des meilleurs taux

3. Profitez de différentes calculettes immobilières

4. Quelle évolution des taux de prêt immobilier dans les mois à venir ?

Lire l’article complet

L’humain, le partage et la solidarité ont toujours fait partie de l’ADN de la coopérative Orpi, premier réseau immobilier de France avec 1300 agences. Ces valeurs sont d’autant plus importantes en cette période de crise sanitaire qui touche le pays et exige une souplesse et une réactivité particulière pour s’adapter. Il s’agit de répondre à la fois aux contraintes économiques des agences partout sur le territoire et aux craintes des clients engagés dans leur projet de vie.

Orpi concentre ses priorités autour de

ses 1000 associés pour les soutenir dans leur business ;
ses 7000 collaborateurs pour les accompagner dans leur mission de conseil ;
ses clients pour assurer le suivi de leur projet.
Indépendants, mais pas isolés

 » Notre coopérative est collectivement le plus grand réseau de France, explique Christine Fumagalli, la Présidente du réseau Orpi. Elle est constituée à 100% d’entrepreneurs indépendants, ce qui nous impose de redoubler de vigilance. Notre réseau mise sur l’entraide pour que le tissu économique immobilier sorte de la crise le plus indemne possible. Tout comme les commerçants de proximité, nos adhérents sont des acteurs clefs de l’économie locale. Notre coopérative met toutes ses forces vives dans l’accompagnement de nos associés en mettant en place des dispositifs de soutien Lire l’article complet

Avec son ordonnance n°2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais échus pendant la période d’urgence sanitaire, le gouvernement prend le risque de tuer tout le secteur de la transaction immobilière en France. En effet l’état d’urgence sanitaire a une durée de deux mois, et devrait donc se terminer le 24 Mai 2020. Ainsi tous les délais légaux qui expirent pendant cette période seront automatiquement interrompus et se prolongeront jusqu’au mois suivant la fin des mesures d’urgence. L’impact de ces mesures sur la trésorerie des métiers de la transaction immobilière est colossal. Ces mesures vont probablement entraîner une série de dépôts de bilan dans ce secteur.

Purge du délai SRU

Si ce délai est censé expirer le 12 Mars ou au delà, donc tout pour tout dossier signé au plus tard le 3 mars, il recommencera à zéro un mois après la fin de la période de la crise sanitaire. La loi prévoit un délai de rétraction de dix jours. Ce qui veut dire concrètement que tous les dossiers signés dont le délai de rétractation n’était pas purgé au 12 mars sont concernés. Cela ouvre à nouveau le délai de rétractation. Par exemple pour un dossier dont le délai Lire l’article complet

La FNAIM rappelle son soutien indéfectible durant cette période difficile

La Fédération s’engage donc à accompagner ses adhérents dont les 10 000 points de vente ont fermé dans leurs interrogations et à les tenir informés en temps et en heure des nouveautés liées à leurs activités.

A ce sujet, des informations juridiques ont été mises à disposition de nos adhérents dans l’extranet dédié. Les plages horaires de notre service juridique ont également été allongées pour répondre à toutes les questions sociales, fiscales et métiers.

Le Président Jean-Marc Torrollion a tenu à réitérer personnellement son soutien :  » Il est logique que dans ces circonstances exceptionnelles, les professionnels de l’immobilier aient de nombreuses questions. Nous œuvrons à leur apporter les réponses dans les délais les plus brefs : nous sommes mobilisés et déterminés.

Le maintien de l’activité reste essentiel

La priorité reste la continuité de l’activité professionnelle grâce à la mise en place du télétravail et du chômage partiel. A ce sujet, le ministre du logement, Julien Denormandie, a assuré à la FNAIM que tous les salariés impactés par la fermeture des agences sont admissibles au plan de chômage partiel prévu par le gouvernement.

 » L’objectif de ces dispositions est de permettre de maintenir l’activité pour Lire l’article complet

Pour faire face à la crise sanitaire et aux difficultés que pose le confinement, le Gouvernement a d’ores et déjà pris 25 ordonnances (parues au Journal Officiel du 26 mars 2020) en application de la loi d’urgence n°2020-290 du 23 mars 2020.

Certaines de ces ordonnances visent, de manière très (trop) générale malheureusement, à aménager ou suspendre les délais pour les adapter aux contraintes du confinement et permettre d’une certaine manière une continuité de l’activité économique du pays. Parmi celles-ci, l’Ordonnance n°2020-306 relative à la prorogation des délais échus pendant la période d’urgence sanitaire et à l’adaptation des procédures pendant cette même période.

Cette ordonnance permet lorsque des démarches, dont l’absence d’accomplissement peut produire des effets juridiques tels qu’une sanction, une prescription ou la déchéance d’un droit, n’ont pas pu être réalisées pendant la période d’état d’urgence augmentée d’un mois ; elles pourront l’être à l’issue de cette période dans le délai normalement prévu, et au plus tard dans un délai de deux mois suivant la fin de cette période.

Quels actes ?

Selon l’article 2 de cette ordonnance n°2020-306, sont concernés  » tout acte, recours, action en justice, formalité, inscription, déclaration, notification ou publication prescrit par la loi ou Lire l’article complet

En cette période de crise sanitaire, l’heure est plus que jamais au soutien et à la solidarité. Désireuse d’apporter son aide au personnel soignant dans sa mission de santé publique, la Fondation l’Adresse, sous égide de la Fondation de France, se mobilise et lance ce jour la plateforme fondationladresse.org qui permet, en quelques clics, de proposer son bien immobilier ou de signaler son besoin d’un logement meublé à proximité des hôpitaux.

Que vous soyez propriétaire d’un bien immobilier meublé inoccupé proche d’un hôpital que vous pouvez mettre à disposition gratuitement ou un membre du personnel soignant désireux de vous rapprocher de votre lieu de travail et/ou vous isoler de vous proches afin de ne pas risquer de les contaminer, le site www.fondationladresse.org, sécurisé et entièrement gratuit, est à votre disposition.

Un formulaire pour chaque demande

Une fois sur le site, deux formulaires d’informations sécurisés et gratuits s’offrent à vous :

 » Je propose un bien meublé vacant proche d’un hôpital si vous êtes propriétaire,
 » Je recherche un bien à proximité de mon hôpital, si vous êtes un professionnel de santé.

Une fois le questionnaire rempli, la Fondation l’Adresse revient vers vous dans les plus brefs délais.

 » Au vue de la crise sanitaire que Lire l’article complet

Selon la FFB, 9 chantiers immobiliers sur 10 étaient à l’arrêt pour cause de coronavirus le 20 mars. Depuis une semaine, le dégel partiel des chantiers est annoncé, après que des accords aient été trouvés entre le Gouvernement et les fédérations.

Difficile en effet, pour les fédérations du BTP de remettre les personnels au travail, comme le souhaitait la ministre du Travail en brandissant la menace de suppression de l’activité partielle, sans avoir au préalable organisé les conditions sanitaires de la reprise. L’accord trouvé en fin de semaine dernière devait donner naissance à un protocole commun de l’organisme de prévention (OPPBTP) et des fédérations pour définir les modalités sanitaires de la reprise des différents types de chantier. Mais ce guide des bonnes pratiques est toujours attendu.

Condition n° 1 : aval préalable des ministères

Le protocole des fédérations doit préalablement être validé par les ministres de la Santé et du Travail. Il devait, dès le milieu de semaine, définir les conditions dans lesquelles certains chantiers pourraient rouvrir et d’autres rester fermés, chômage partiel à l’appui. C’est du moins ainsi qu’était présentée l’affaire sur LCI vendredi dernier.

A relire : “Pourquoi investir dans l’immobilier neuf ?“

Il semblerait que certains chantiers ne puissent pas réunir Lire l’article complet