Thumbnail for 225399

Pour ce mois d’octobre 2016, nous allons voir que les prix des logements n’évoluent plus par rapport aux revenus disponibles depuis plusieurs mois, mais que grâce à la chute des taux d’intérêt, la capacité d’achat des Français pour des biens immobiliers s’améliore. Acheter une maison ou un appartement aujourd’hui dans les conditions actuelles est moins risqué que sur les 12 dernières années. En outre, nous ferons également un point sur les derniers chiffres sur les taux de crédit immobilier, sur la loi visant à rendre possible le changement d’assurance de prêt immobilier tous les ans, de la taxe d’habitation de 2016 ou encore du nouvel indice de référence des loyers pour le 3ème trimestre 2016. Découvrez tout ce qui fait l’actualité du marché immobilier en France en octobre 2016. Lire l’article complet

0704_bureau_tour eiffel

Frank Sylvaire et Paulo Fernandes, Directeurs associés de Paris Ouest Sotheby’s International Realty, un des leaders parisiens de l’immobilier de prestige, dressent un état des lieux du marché au 2nd semestre 2016.

Frank Sylvaire : Après un tassement des prix depuis 4 ans, ceux-ci se sont stabilisés et nous avons retrouvé un marché très actif et attractif, tant rive gauche que rive droite, avec cependant début 2016 une très nette baisse des stocks de mandats (de plus de 30 %).

Paulo Fernandes : Nous observons aussi un raccourcissement du délai des transactions divisé par 2, passant ainsi en moyenne de 6 à 3 mois. Pour preuve, nous avons vendu cet été, avec un délai de vente record de 15 jours, 4 appartements avec vue Tour Eiffel à plus de 20 000 €/m² !

Frank Sylvaire : Phénomène marquant : le retour en force des cadres supérieurs français sur le marché parisien. La baisse des prix conjuguée à des taux d’intérêt exceptionnellement bas devrait permettre de soutenir l’offre des acheteurs français malgré les mouvements sociaux et le contexte d’attentats.

Paulo Fernandes : Avec le Brexit, la crise russe et l’instabilité dans les pays du Moyen-Orient, nous avons de plus en plus de fonds d’investissement Lire l’article complet

Thumbnail for 215489

La hausse des prix qui se renforce depuis un an a connu une accélération dès le mois de juin. Elle se constate dans la plupart des grandes agglomérations telles Paris, Lyon ou Marseille. Et elle s’accompagne d’un nouveau resserrement des marges de négociations, redescendues sous leur moyenne de longue période.

En revanche, l’activité ralentit. En dépit de conditions de crédit qui ne cessent de s’améliorer, la demande de logements anciens hésite souvent à se réaliser. Le climat anxiogène alimenté par les attentats, les manifestations du printemps, puis les incertitudes économiques et politiques n’est guère favorable à l’expansion du marché.

Une baisse des taux d’intérêt sans précédent

En août 2016, les taux des crédits immobiliers se sont établis à 1,48 %, en moyenne. Sur des prêts à 20 ans qui s’obtiennent à 1,57 % en moyenne, un quart des emprunteurs (ceux dont l’apport personnel est le plus élevé) ont même pu obtenir un taux fixe à 1,31 %, en moyenne. La baisse des taux s’est poursuivie durant l’été. En dépit des pauses qui ont marqué son évolution depuis octobre 2015, elle est toujours rapide, répercutant la faiblesse des taux constatés sur les marchés obligataires. Et elle exprime les conséquences des orientations Lire l’article complet