1573539_1471588233_p19-france_565x579p

En un an, et en particulier sur le premier semestre 2016, le marché immobilier français s’est largement fluidifié. Le nombre de transactions a augmenté un peu partout, tant dans l’ancien que dans le neuf, pour les résidences principales comme pour l’investissement locatif. Dans le même temps, les vendeurs restent raisonnables sur leurs prétentions, ce qui a contribué à dégripper le marché. Ajoutez à cela des taux d’intérêt exceptionnellement bas qui dopent le pouvoir d’achat et vous obtenez des conditions favorables pour concrétiser un projet immobilier. La cote de l’immobilier dans 800 villes A partir de sa base de données, MeilleursAgents.com a…

Thumbnail for 209632

Accélération de la hausse des prix de l’ancien

Depuis le début du printemps, la courbe des prix se redresse. Et comme chaque année, la hausse des prix s’est accélérée dès le début de l’été. Aussi, alors que la demande reste soutenue, la pression sur les prix se renforce. En effet, les vendeurs ont de nouveau relevé leurs ambitions en juillet. Les prix affichés ont augmenté de 1.0 % au cours des 3 derniers mois (+ 1.2 % pour les appartements et + 0.6 % pour les maisons) : en juillet 2015, ces prix reculaient de 0.5 %.

Dans ces conditions, la tendance des prix signés est toujours à la hausse et leur progression est rapide en juillet (+ 2.2 % au cours des 3 derniers mois). Mais alors qu’après plusieurs mois de pression la hausse des prix des maisons commence à ralentir (+ 2.7 %), la progression des prix des appartements se fait maintenant plus rapide (+ 2.0 %).

Aussi, le rythme annuel d’évolution des prix signés s’élève encore : + 1.7 % en juillet dans l’ensemble (+ 1.0 % pour les appartements et + 2.8 % pour les maisons). En juillet 2015, les prix signés reculaient toujours, de 0.8 Lire l’article complet

Cottage by the sea...

300 000 euros pour 250 mètres carrés avec jardin… La Normandie, la Bretagne ou encore le Sud-Est, sont des territoires où les prix des maisons de famille en vente, déjà très bas, continuent de s’effondrer.  Atlantico : Les maisons de famille sont de moins en moins transmises de génération en génération. Au-delà des problématiques économiques, qu’est-ce que cet état de fait dit de l’évolution des comportements des familles françaises ? Christine Ulivucci : Commençons par les héritiers. D’abord, les membres d’une même famille sont beaucoup plus mobiles qu’avant. Là où des générations et des générations vivaient et mourraient dans le…

immobilier-achat-ancien-3140953-jpg_2788915

Selon l’indice Notaires de France-Insee, au premier trimestre 2016, les prix des logements anciens en France métropolitaine augmentent pour le troisième trimestre consécutif : +0,5 % par rapport au quatrième trimestre 2015 (en données provisoires corrigées des variations saisonnières), après +0,2 % les deux trimestres précédents.

 » Pour la première fois depuis début 2012, les prix des logements anciens s’accroissent sur un an : +0,3 % par rapport au premier trimestre 2015. Cette augmentation est due uniquement aux maisons, dont les prix augmentent de 1 % par rapport au même trimestre de l’année précédente. Les prix des appartements continuent de baisser sur un an, mais le recul s’atténue de nouveau ce trimestre (-0,4 %, après -1,1 % et -2,0 %) », estiment les notaires.

En Île-de-France, les prix des logements anciens augmentent légèrement au premier trimestre 2016 (+0,3 %), après avoir été stables. Sur un an, les prix se redressent un peu, après une période de baisse continue depuis mi-2012. Ce léger rebond est dû aux maisons, dont les prix se redressent, alors que les prix des appartements sont restés stables. En province, les prix des logements anciens sont en hausse pour le troisième trimestre consécutif. Sur un an, ils augmentent Lire l’article complet

10109051-immobilier-les-grandes-villes-ou-les-prix-devraient-baisser-d-ici-fin-2015

Si selon la ministre du Logement l’encadrement des loyers n’a rien changé aux flux d’investisseurs, les professionnels de l’immobilier peinent, selon les réseaux, à se mettre d’accord sur la question. Lire l’article complet