Combien gagnent les agents immobiliers ?

LE SALAIRE DE LA PIERRE – Commercial serviable et disponible, conseiller pugnace et connaisseur hors pair de son secteur, voici l’agent immobilier idéal. Combien gagne-t-il ? La réponse dans ce second volet d’une série d’enquêtes sur les salaires des métiers liés à l’immobilier.

Tel une Eddie Brit dans la série Desperate Housewives ou un Stéphane Plaza plus local, beaucoup imaginent encore l’agent immobilier lunettes de soleil sur le nez, passant ses journées à faire visiter de somptueuses villas pour une rémunération facile et mirobolante. Pourtant, les missions de ces professionnels sont bien plus exigeantes et polyvalentes. Habilité à exercer grâce à une carte professionnelle délivrée par la Chambre de commerce locale, l’agent immobilier est chargé de la vente ou de la location de biens immobiliers, et peut également assurer l’administration de biens.

Il existe selon Jean-François Buet, président de la Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier) et agent immobilier, «une véritable nébuleuse autour de ce métier et de sa rémunération». À la différence d’un collaborateur en agence, comment l’agent commercial ou le négociateur, l’agent immobilier ne touche pas de «salaire» puisqu’il est indépendant, mais bien une rémunération. Comment celle-ci est-elle fixée?

Des honoraires librement fixés en fonction de la concurrence

La rémunération des agents immobiliers est encadrée par la loi Hoguet qui distingue les activités de vente et de location immobilière. Lorsqu’il réalise une opération de vente, l’agent immobilier ne touche de rémunération que s‘il parvient à finaliser la transaction. Après avoir franchi toutes les étapes (évaluation, promotion, visites, négociation…), il percevra sa commission, un certain pourcentage du prix de vente…

 

Lire l’article complet : Combien gagnent les agents immobiliers ?