Crédit immobilier : baisse record des taux en février 2016 !

Le taux immobilier moyen sur vingt ans est tombé à 2,20% mi-février 2016, battant le précédent record à la baisse de mai 2015. Une aubaine pour emprunter davantage, obtenir plus facilement un prêt ou encore renégocier un crédit souscrit il y a quelques années.

Il s’en faut de quelques centièmes de point. Mais il n’empêche : le plus bas taux historique de mai 2015 est battu. Du moins si l’on en croit Meilleurtaux.com. Selon ce courtier, la moyenne pour les prêts sur vingt ans est tombée à 2,20% mi-février 2016, contre 2,23% en mai 2015, date du précédent plancher historique.

Aubaine. La baisse n’est pas encore confirmée par les autres courtiers. Mais gageons qu’ils ne devraient pas tarder à communiquer sur les dernières évolutions des taux. Car record ou pas record, cet argent bon marché constitue une aubaine pour les acquéreurs. Outre la possibilité d’emprunter davantage à moindres frais, il permet d’obtenir plus facilement un prêt immobilier.

Pouvoir d’achat. Des taux bas, c’est évidemment une hausse du pouvoir d’achat. Ce dernier grimpe ainsi de 25% entre 2008 et 2015 selon les calculs du Crédit foncier, grâce à un taux moyen toutes durées confondues passé de 5,07 à 2,20% sur la période. La situation est encore plus favorable si l’on prend en compte des prix de l’immobilier qui ont perdu environ 1% l’an dernier.

Capacité d’endettement. Respecter la règle des 33% (la mensualité ne doit pas dépasser le tiers des revenus pour obtenir le prêt) est plus facile. Pour 150.000 € empruntés à 3,08% (moyenne fin 2013), l’échéance monte à 838 €. Pour décrocher ce crédit, il faut au moins gagner 2.550 € par mois. Avec un taux à 2,20%, la mensualité tombe à 773 €. Celui qui gagne 2.400 € par mois peut emprunter.

Renégocier. Ceux qui ont souscrit un prêt il y a quelques années sont également concernés. « C’est le moment de renégocier ou de faire racheter un crédit si le taux d’origine est supérieur à 3,20 % »,conseille Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com. Pour que l’opération soit rentable, le différentiel entre l’ancien et le nouveau taux doit tourner autour de 1 %.