Crédit immobilier : empruntez (presque) gratis – L’Express

Les taux des crédits n’en finissent pas de baisser. C’est le moment ou jamais d’en profiter. Avant la remontée.

« Nous sommes dans un tunnel de crédits bas. C’est vraiment le moment d’emprunter », affirme Maëlle Bernier, porte-parole du courtier en ligne Meilleurtaux. D’autant que, grâce à cette aide inespérée, les Français sont davantage en mesure de le faire aujourd’hui: en à peine deux ans, leur pouvoir d’achat immobilier a grimpé de 10 à 15%, tandis que le coût global du crédit a fondu.

Plus bas que bas! Les taux des crédits immobiliers ont beau avoir atteint un niveau historique – autour de 2% -, ils poursuivent encore leur drôle de chemin en pente douce. Ainsi, le 10 mars, la décision prise par la BCE d’abaisser une fois de plus son taux directeur devrait entraîner de nouvelles baisses. Une opportunité exceptionnelle, que les acheteurs ne doivent pas laisser passer.

« L’argent est quasiment gratuit, profitez-en », recommande Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier en crédits Cafpi. Mais il ne faut pas traîner: la situation – du jamais-vu depuis des décennies – ne sera pas éternelle. Et la remontée des taux est, un jour ou l’autre, inévitable.

Des taux très favorables pour les emprunteurs:

Source: Meilleurtaux.

Source: Meilleurtaux.

L’Express: Selon Cafpi, la différence de taux entre 2014 et 2016 permet aux acquéreurs de gagner jusqu’à 10 mètres carrés de surfa ce supplémentaires, 2,9 mètres carrés à Paris, 4,5 mètres carrés à Lyon, 7,8 mètres carrés à Marseille et 9,9 mètres carrés à Rouen.

« Empruntez le maximum d’argent et le plus vite possible »

Le moment est idéal, car non seulement les taux sont au plancher, mais ils se négocient encore davantage. Aujourd’hui, les acquéreurs disposant de revenus confortables peuvent espérer contracter un crédit inférieur à 2%: 1,50% sur quinze ans et 1,90% sur vingt ans. La raison de cette braderie?La politique adoptée par les banques, qui, après avoir réalisé une année record en 2015 – 156 milliards d’euros d’encours -, veulent à tout prix réitérer l’exploit en 2016. « Elles vont se démener pour chercher les dossiers, ouvrant sans compter le robinet du crédit », estime un expert. Bien sûr, les prêteurs restent sélectifs et consentent à l’effort presque uniquement pour les familles aisées. Mais les primo-accédants – souvent de jeunes couples – pourront désormais utiliser le prêt à taux zéro (PTZ), considéré comme un véritable apport, pour convaincre les établissements de les financer et pour pas trop cher.

LIRE AUSSI >> Immobilier: n’hésitez plus, c’est le moment d’acheter

Faut-il craindre une remontée des taux, cassant ce vaste élan? Avant l’été, c’est peu probable: le premier semestre, particulièrement entre avril et juin, reste très favorable. Après, c’est l’incertitude: les experts les plus optimistes parient sur le statu quo, tandis que d’autres misent sur une légère remontée de 0,15 à 0,30%. C’est peu, mais suffisant pour changer l’état d’esprit général et décourager certains projets.D’autant que les conditions d’octroi risquent de se durcir à moyen terme: selon de nouvelles recommandations européennes, les banques pourraient être obligées de placer davantage de fonds propres face aux prêts, afin de les garantir. Dans ces conditions, les établissements financiers pourraient être tentés de remonter leurs barèmes, pour compenser cette immobilisation, et d’exclure les dossiers « compliqués ». Mieux vaut donc ne prendre aucun risque. Comme le scande Maëlle Bernier, « empruntez le maximum d’argent et le plus vite possible »! Le tout est de trouver l’appartement qui va avec ce crédit de rêve.

Source : Crédit immobilier: empruntez (presque) gratis – L’Express