Fiscalité et rapports locatifs : ce que veulent les propriétaires bailleurs

Selon un récent sondage réalisé par le groupe PAP, les propriétaires bailleurs aimeraient voir la législation évoluer sur deux points fondamentaux : les rapports locatifs et la fiscalité.

Fluidifier les rapports locatifs. Certes, le taux de loyers impayés en France est estimé à environ 2 %. Mais cette situation, lorsqu’elle se produit, rend les choses très compliquées pour les bailleurs. En toute logique, l’enquête révèle que près de 72 % des personnes interrogées attendent une plus grande souplesse en cas de défaillance du locataire. 55 % veulent une réforme du droit des expulsions. 52 % souhaitent plus de rapidité dans le traitement des litiges. Un peu plus de 35 % demandent à ce que la reprise du logement soit plus facile. En légère hausse par rapport à 2012, ces proportions montrent que du point de vue des bailleurs, les locataires sont très protégés. Ils sont 79 % à penser que le locataire est avantagé par la législation. Toutefois, 20 % considèrent qu’aujourd’hui, les rapports locatifs sont équilibrés.

Baisser taxes et impôts. Le ras-le-bol fiscal n’épargne pas les bailleurs. Près de 62 % demandent un allègement des impôts via la mise en place d’abattements forfaitaires sur les loyers. 52 % souhaitent la suppression des taxes annexes comme la CSG et le RDS. Mais les bailleurs interrogés par PAP ne sont que 31 % à demander la création de nouveaux avantages fiscaux notamment dans l’ancien. Pour eux, l’allègement de la pression fiscale est sans doute plus efficace pour fluidifier le marché qu’un énième mécanisme de réduction d’impôts. On notera que ces chiffres progressent de quelques points par rapport à la précédente enquête, mais que, dans l’ensemble, les requêtes des bailleurs restent les mêmes.

Plus