« Il faut être agile et pragmatique », Christine Fumagalli et Bernard Cadeau

Thumbnail for 421861

By Ariane Artinian JDA : Quel bilan dressez-vous de vos années Orpi ?

Bernard Cadeau : Lorsque je quitterai le réseau en fin d’année, j’aurai passé onze années en qualité de président de la coopérative. Je suis très fier du développement d’Orpi. Nous étions 900 en 2005, nous sommes devenus le premier réseau immobilier français avec 1 200 points de vente et 6 000 collaborateurs. Mais au-delà des chiffres, nous avons gagné aussi beaucoup en notoriété. Il y a une dizaine d’année, souvenez-vous, nous étions regardés avec un peu de condescendance, comme le cousin de province qui débarque à Paris. Aujourd’hui, Orpi a sa place de leader dans les relations avec les pouvoirs publics et se distingue par sa capacité à innover.

JDA : En devenant notamment le premier réseau commercial d’agences immobilière dirigé par une femme ?

Bernard Cadeau : Par exemple. Il était anormal que les femmes, très nombreuses dans les métiers de l’immobilier qu’elles exercent en qualité d’assistantes, de négociatrices, de conseillères ou de patronnes d’agences, soient aussi rares dans les organes décisionnels. Christine Fumagalli va devenir la première femme à la tête d’une enseigne nationale dans l’immobilier, je suis content que cela se passe chez Orpi.

JDA : C’est un plus d’être Lire l’article complet

De : « Il faut être agile et pragmatique », Christine Fumagalli et Bernard Cadeau