Ile-de-France : l’immobilier «frémit»… loin de Paris 

Selon une étude publiée ce jeudi, les transactions ont progressé de 6% entre février et avril par rapport à la même période l’an dernier. Surtout en grande couronne.

Depuis quelques mois, une petite reprise est observée sur le marché immobilier francilien. Des agences font état d’un «frémissement» des ventes. Cette impression de terrain est confirmée par les statistiques de la Chambre des notaires de Paris-Ile-de-France, qui recense toutes les transactions conclues dans la région : entre février et avril, elles ont progressé de 6% par rapport à la même période l’an dernier, indique une étude publiée jeudi. Avec 32 650 logements anciens vendus de février à avril, «l’activité a retrouvé un niveau identique à celui des dix dernières années (32 200 ventes en moyenne)». Selon les notaires, «le mois de mai 2015 s’inscrit dans la continuité, avec la poursuite d’une légère augmentation des ventes».

Cette amélioration du marché – dont il conviendra de vérifier sa consolidation dans les prochains mois – se manifeste surtout dans les départements de la grande couronne (Yvelines, Essonne, Seine-et-Marne et Val-d’Oise), où le volume d’activité progresse de 10% (13 790 ventes conclues pendant la période). Dans les départements de la petite couronne (11 850 transactions, +2%), de même qu’à Paris (7 000 ventes, +3%), la «reprise» demeure nettement plus ténue.

Source : Ile-de-France : l’immobilier «frémit»… loin de Paris – Libération