Immobilier : pourquoi la baisse des taux des crédits ne va pas faire remonter les prix – Capital.fr

2016 07 08 HISTORIQUE TAUX FIXES 5 ANS
meilleurtaux.com

Tribune de Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut du Management des Services Immobiliers.

Les derniers résultats de l’Observatoire Crédit Logement-CSA viennent de tomber : les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont encore baissé en juin, pour atteindre en moyenne 1,62%, contre 1,76% en mai. La moyenne trimestrielle s’établit ainsi à 1,69%. Du jamais vu. Ce qui est intéressant dans ce contexte, c’est de mesurer le gain de pouvoir d’achat logement des ménages, et le moins qu’on puisse dire est que le bénéfice est colossal : en cinq ans, les Français qui s’endettent pour acheter leur appartement ou leur maison ont vu leur capacité d’achat croître de 25% grâce à la baisse drastique du coût du crédit. Dans le même temps, le prix des logements lui-même marquait le pas partout sur le territoire, ajoutant son effet resolvabilisateur.

Dès l’annonce de la dernière contraction des taux d’intérêt il y a quelques jours, on a commencé à entendre des observateurs et des analystes prédire une remontée des prix. Leur réflexion s’inspire du passé, où à plusieurs reprises ce phénomène a eu lieu. En clair, le.marché s’emploierait à reprendre d’une main ce qu’il a donné de l’autre, et le jeu serait sans cesse à sommes nulles. La baisse des taux dans cette logique ne serait jamais qu’une victoire à la Pyrrhus, avec simplement un court état de grâce pour ceux qui empruntent alors que les prix n’ont pas encore acté le gain de pouvoir d’achat et que les vendeurs n’ont pas encore récupéré la mise. Désespérant, il faut bien le reconnaître. L’économiste Michel Mouillart, expert scientifique de l’observatoire des taux, notait que la baisse du coût du crédit avait plus fait pour les accédants et les investisseurs que n’importe quelle aide financière ou fiscale. Il a raison, et cela par conséquent sans qu’il en coûte rien ni à l’État ni aux collectivités. Seulement voilà, on ne pourrait pas s’en réjouir bien longtemps à en croire certains oracles…

Lire la suite : Immobilier : pourquoi la baisse des taux des crédits ne va pas faire remonter les prix – Capital.fr