Immobilier : de l’importance de la formation professionnelle

Thumbnail for 237569

Tribune d’Olivier Colcombet, Président du Groupe OptimHome

La loi ALUR, dont on ne finit pas de découvrir ce qu’elle comporte d’utile, au-delà des dispositions les plus politiques – qui ont monopolisé l’attention -, a rendu obligatoire la formation continue pour tous les professionnels de la transaction et de la gestion, quel que soit leur statut, dirigeant, collaborateur salarié ou non salarié. En l’occurrence, les conseillers en transaction comme les gestionnaires ne pourront plus continuer leur activité s’ils n’attestent pas avoir suivi les heures de formation nécessaires, soit 42 heures au cours de la période de validité triennale de la carte professionnelle valant autorisation d’exercer. Le décret d’application précise que les enseignements doivent viser les matières économiques, techniques et commerciales, mais aussi la déontologie, désormais règlementairement codifiée.

La communauté professionnelle a accueilli avec satisfaction cette obligation, ce qui n’a pas été le cas de toutes les dispositions de la loi du 24 mars 2014… Elle y a vu un moyen efficace de qualifier les pratiques au profit des clients et de renouveler l’image des agents immobiliers et des administrateurs de biens. C’est maintenant qu’elle va devoir mettre en œuvre cette obligation, le législateur ayant consenti une mise en vigueur progressive : à partir Lire l’article complet

De : Immobilier : de l’importance de la formation professionnelle