Immobilier : l’ancien, grand oublié des mesures gouvernementales


Depuis plus de vingt ans, la politique du logement est principalement centrée sur le marché du neuf. Malgré tout, l’objectif des 500.000 logements n’est jamais atteint et ce sont en moyenne, à peine 350.000 logements qui sont construits chaque année en France. Conséquence, en concentrant tous leurs efforts sur le neuf, les gouvernements successifs ont non seulement négligé l’importance de l’ancien, mais semblent même avoir tout mis en œuvre pour freiner ce marché.

 » Les dispositions fiscales et réglementaires de la loi ALUR ont, nous le constatons mois après mois, fait fuir les investisseurs et les acheteurs étrangers. Les menaces d’encadrement des loyers à Paris et l’incertitude sur la fiscalité des plus-values ont condamné les espoirs de rentabilité déjà bien mis à mal par l’évolution des prix. Primo ou secondo-accédants peinent à financer leurs acquisitions malgré des taux d’intérêts historiquement bas », explique Meilleursagents dans son baromètre des prix immobiliers.

Pourtant, l’immobilier ancien est, comme le logement neuf, créateur d’activités, d’emploi et donc de rentrées fiscales pour les collectivités locales et l’État. Dans un marché fluide (années 2000 à 2007), 3,2% des ménages français achètent dans l’ancien.

En 2014, seuls 2,5% des ménages français ont acheté un logement ancien. Cela représente un déficit de 200,000 transactions, soit un manque à gagner de plus de 3 milliards d’euros en recettes fiscales (droits de mutation et TVA), et de 3,5 milliards d’euros de revenus d’activité pour les professionnels du secteur (déménageurs, décorateurs, équipement de la maison, agents immobiliers,etc.). Il serait donc utile que les pouvoirs publics s’intéressent à la dynamique du marché de l’ancien pour en faire une locomotive de la reprise économique.

Et pourtant, acheteurs et vendeurs ont les capacités de s’entendre. En effet, vendre aujourd’hui est tout à fait possible à condition de proposer un bien de bonne qualité à un prix conforme Plus