Immobilier : l’éternel retour des primo-accédants sera-t-il durable ?

 

Le réseau Guy Hoquet l’Immobilier a publié une étude, menée conjointement avec l’institut de sondage CSA, dans l’espoir de déterminer la place des primo-accédants sur le marché de l’acquisition immobilière. Selon ce sondage, ce dernier serait de retour, tout comme l’acquéreur en général. Oui, mais dans quelles conditions ?

Sur les trois premiers mois de l’année, le réseau immobilier enregistre une hausse de 11 % des prospects acquéreurs inscrits sur son site par rapport à 2014. Un retour qui se conjugue à une hausse de 20 % du nombre de visites organisées dans le réseau. Un regain d’intérêt qui se confirme aussi avec la hausse des primo-accédants : +35 % au premier trimestre 2015, même si le marché reste porté par les secundo-accédants.

 » Si les effets de la politique du logement restent à démontrer, les signes de reprise économique et les taux d’intérêt sont des facteurs encourageants pour le marché immobilier en ce début d’année. Facteurs dont nous mesurons les effets au 1er trimestre avec quelques indicateurs qui passent au vert. Avec le niveau des taux qui devrait continuer à redonner de la confiance aux Français, nous tablons sur des perspectives raisonnablement optimistes pour la suite de 2015 », commente Fabrice Abraham, directeur général de Guy Hoquet l’Immobilier.

Il poursuit,  » grands absents du marché immobilier ces derniers mois, les primo-accédants montrent un signe de retour ce début 2015. Nous avons souhaité en savoir plus sur ces acquéreurs, ainsi que sur les leviers et les freins de leur premier achat. Des taux d’intérêt qui restent historiquement très attractifs, mais aussi des projets de famille et un fort attachement dans la valeur de la pierre expliquent ce rebond ».

Selon l’étude, parmi les 18-40 ans, la moitié sont propriétaires d’un bien immobilier (51 %). Pour un tiers d’entre eux (32 %), ce premier achat Lire l’article complet

Via: http://www.directgestion.com/rss/flux.php