Immobilier locatif : « Partageons notre futur »

Point de vue de Karim Goudiaby, CEO d’Appartager.com

À l’heure où la France compte 3,5 millions de chômeurs, il devient vital de se pencher sur toutes les solutions économiques alternatives que nous avons à disposition pour relever la tête. Il en est une, ancienne et pourtant sous-évaluée, qui suscite nombre d’incompréhensions et qui est par conséquent aujourd’hui étouffée, mais dont le potentiel est grand : l’économie du partage.

Jour après jour, les journaux et magazines à grand tirage publient des articles traitant de sharing economy, affirmant que des sociétés telles qu’Uber ou Airbnb apportent une vision nouvelle et innovante du marché, vision en mesure de transformer notre économie moderne. Je ne contredirai certainement pas cette dernière assertion. En effet, le succès considérable et la croissance fulgurante de ces entreprises, montre clairement que notre monde dispose de suffisamment d’espace pour permettre le développement de l’économie du partage, ou tout du moins qu’il souhaite en créer. Cependant, bien que la plupart des articles en question peinent à reconnaître qu’il ne s’agit que d’une  » tendance », rien n’est ici nouveau ou novateur. Bien au contraire, l’économie collaborative est probablement l’une des pratiques les plus usuelles et anciennes de notre Histoire.

Commençons par définir le terme même. La sharing economy, aussi appelée  » économie peer-to-peer »,  » économie collaborative » ou  » consommation collaborative », est un système reposant sur le partage de ressources humaines et matérielles. Depuis quelques années, cette forme de commerce s’est vue associée à l’idée que  » Monsieur Tout-le-monde » pouvait revêtir le costume d’homme d’affaires. Ni le principe du partage de ressources, ni celui de gens ordinaires devenant leurs propres patrons ne sont réellement nouveaux. En effet, il n’y a qu’à l’époque de l’industrialisation et de la modernité occidentale que ces pratiques étaient inhabituelles. Il faut donc prendre un Plus

Via: http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/30485