Immobilier : un emprunt « facile à obtenir » pour un quart des futurs acquéreurs