La reprise de l’immobilier est sensible dans l’ancien, mais l’inquiétude demeure sur le marché locatif

By jda

Si les transactions sont reparties à la hausse, retrouvant presque le niveau de 2011 avec près de 800.000 ventes, de fortes disparités régionales subsistent. Les inquiétudes se concentrent sur le parc locatif privé, qui reste un secteur essentiel mais maltraité. Le désinvestissement dans le parc de logement existant est dû à l’accumulation de contraintes dans ce secteur, au mauvais signal envoyé avec l’encadrement des loyers et à une baisse significative du rendement locatif. Celle-ci est imputable à une fiscalité qui augmente, mais aussi à une hausse de la vacance locative en raison des préavis réduits, ainsi qu’aux contraintes fortes qui pèsent pour la rénovation des logements existants et aux risques des impayés locatifs.

De l’ordre de 800 000 ventes dans l’existant en 2015

Après une stabilité au 1er semestre (entre 695 000 et 700 000 sur 12 mois glissants), le volume des transactions a augmenté de façon continue et rapide depuis juin, en même temps que l’indicateur de confiance des ménages. Par ailleurs, la baisse des taux d’intérêt s’étant poursuivie, l’indicateur de pouvoir d’achat immobilier a progressé de 4,3% en 2015. Au final, on pourrait atteindre, voire dépasser, 800 000 ventes sur l’année 2015.

 » Sous l’effet des taux de crédit très bas Lire l’article complet

Via : http://www.journaldelagence.com/1121171-bilan-fnaim-2015-la-reprise-de-limmobilier-est-sensible-dans-lancien-mais-linquietude-demeure-sur-le-marche-locatif