Marché immobilier : ça redémarre… en douceur | France info

Juillet, c’est le moment de faire un premier bilan du marché immobilier pour l’année 2015 avec Charlie Cailloux, juriste pour le site d’annonces immobilières PAP.fr

Le marché repart lentement

Lors de sa conférence du 9 juillet, la FNAIM a noté une augmentation de 2,3 % du volume de ventes par rapport à l’année 2014. Sur un an, 707.000 ventes ont été actées. Attention, la reprise est fragile : le volume de vente est inférieur de 13 % par rapport à ce que l’on connaissait avant la crise financière de 2008. En 2005, on avait atteint un volume de 829.000 ventes sur l’année.

Des prix en légère baisse jusqu’en juin

L’indice PAP de juillet 2015 démontre une baisse sur un an des prix de vente de 1,66 % pour les appartements et de 1,30 % pour les maisons. Mais il n’y a pas un marché immobilier mais des marchés immobiliers avec des fortes disparités : le Centre, la Champagne-Ardenne, Alsace-Lorraine, Poitou-Charentes connaissent les plus fortes baisses.
Mais bonne nouvelle pour les vendeurs, la tendance semble s’inverser en juin. Les prix repartent très légèrement à la hausse (+ 0,10 %). En réalité, il est plus juste de parler de stabilisation des prix plutôt que d’augmentation.

Reprise des ventes, des prix qui se stabilisent… de bonne nouvelles pour les vendeurs !

Du côté du crédit, les taux d’intérêt sont toujours au plus bas ?

La baisse des prix et les taux d’intérêt historiquement bas ont permis aux primo-accédants de revenir sur le marché. Pour le Crédit Foncier, le taux d’intérêt moyen a établi un nouveau record avec 1,99 % en juin 2015. Le Crédit Foncier table sur une lente augmentation des taux pour le second semestre 2015, pour aboutir  à un taux moyen de 2,40 % pour la fin d’année.

La crise grecque a eu un impact sur les taux

Pour l’observatoire du Crédit Logement, c’est notamment la crise grecque a fait grimper certains indices financiers impactant les taux de crédit immobilier. Attention : les taux d’intérêt resteront à des niveaux très bas. Pour une mensualité de 1.000 euros par mois sur 20 ans, vous empruntez aujourd’hui 200.000 euros. Avec la petite hausse programmée, vous pourrez encore emprunter environ 195.000 euros en décembre au pire (source : FNAIM). Une baisse très modérée du pouvoir d’achat immobilier !

Source : Marché immobilier : ça redémarre… en douceur | France info