Transactions, formation, management, Internet révolutionne la profession d’agent immobilier. À condition d’en bien maîtriser les outils.

2015 sera pour les agents immobiliers l’année du numérique ! L’affirmation paraît péremptoire, et pourtant elle ressort à l’évidence. Tout se passe comme si la prise de conscience par la profession des apports du numérique s’était construite au fil des années précédentes, et comme si les vérités sautaient aux yeux.

Les indices? Ils sont multiples. La nouvelle tonitruante, d’abord, que les syndicats, les réseaux commerciaux et les principales enseignes de la transaction tentent de s’associer pour créer un site d’annonces commun. Il n’est pas certain qu’ils y réussissent, mais au fond ce n’est pas l’essentiel. Pourquoi ce projet soudain ? Parce que la collectivité professionnelle, qui réalise la prépondérance de cet outil de mise en marché, voudrait être en quelque sorte propriétaire des clés de son chiffre d’affaires, alors qu’elle se sent otage d’éditeurs spécialisés.

Ces éditeurs, non sans talent, ont simplement compris avant tout le monde l’enjeu de la puissance numérique. Ils avaient anticipé que l’essentiel des ventes et des locations se ferait par les vitrines virtuelles et non par les boutiques physiques. Clairement, le rôle de l’agence n’est plus le même. Ces éditeurs avaient aussi compris qu’il ne suffisait pas de numériser les annonces et de les enrichir par l’image, l’axonométrie (plan en 3D) ou les diagnostics, mais qu’il fallait simplifier la vie du candidat acquéreur ou du locataire en consolidant les offres. L’œcuménisme est fondamental, et les agents immobiliers sont également en train de le comprendre, à mille lieues des chapelles, à mille lieues même des marques et des enseignes jalouses de leur site.

Cela dit, ceux qui ont tout misé sur l’agence virtuelle – les réseaux de mandataires – n’ont-ils pas envoyé le balancier trop loin ? N’auront-ils pas besoin de disposer d’ancrages Lire l’article complet

MeilleureSCPI.com Les perspectives économiques d’hiver pour 2015, publiées le mois dernier par la Commission européenne dans le cadre du semestre européen*, font état d’une reprise de la croissance en Europe en 2015 et 2016 sur fond d’amélioration de l’environnement macroéconomique international. Marquée par un faible regain d’activité, l’année 2014 devrait donc laisser place à une croissance plus dynamique au cours des deux prochaines années. En particulier, la baisse du taux de chômage devrait se traduire par une augmentation de la consommation de bureaux dans certains Etats membres. L’année 2014 s’est achevée sur le constat d’une reprise faible, mais réelle, de…

Selon l’indice PAP paru aujourd’hui même, les prix immobiliers des transactions de particuliers à particuliers diminuent légèrement au mois de février 2015, avec des baisses sur toute la France de 0,29 % pour les appartements et de 0,40 % pour les maisons.

Sur trois mois, le prix des appartements a baissé de 0,59 % et celui des maisons de 0,80 %. Sur un an, la variation des prix est de -1,36 % pour les appartements et de -1,88 % pour les maisons.

Les trois plus fortes hausses de février, parmi toutes les régions françaises, se trouvent en Corse (+2,76 %), en Auvergne/Limousin (+1,89 %) et en Aquitaine (+1,43 %). En revanche, les régions Centre (-5,83 %), Normandie (-5,56 %) et Poitou-Charentes (-5,55 %), observent les baisses de prix les plus fortes.

Plus

Pitch Promotion vient de signer, avec la MNT (Mutuelle Nationale Territoriale), la Vente en État Futur de Rénovation de trois immeubles de bureaux se situant 4-4bis- 6 rue d’Athènes et 23 rue de Clichy dans le neuvième arrondissement de Paris. La livraison est prévue pour fin 2016.

L’opération consiste à restructurer lourdement ces trois immeubles, précédemment acquis auprès de Groupama Immobilier. Après travaux, l’ensemble développera 6500 m² utiles sur 5/6 étages et deux niveaux d’infrastructure. La MNT y regroupera plus de 350 collaborateurs en provenance de trois sites parisiens. Les travaux feront l’objet d’une certification HQE  » très bon » et label Effinergie Rénovation.

Avec cette nouvelle opération, Pitch Promotion poursuit son fort développement, notamment sur Paris, et conforte sa position d’acteur de premier plan sur les restructurations parisiennes.

Plus

CATHERINE SABBAH / JOURNALISTE | LE 11/03 À 11:01 Liquidités, bulle spéculative, production de bureaux, taux de vacance, niveaux des loyers… L’immobilier en cinq questions essentielles et des réponses. Des poches encore pleines ? Ils ont pour l’instant de l’argent à revendre. La levée de fonds a atteint des records en 2014. Traditionnellement entre 5 et 10 %, l’allocation en immobilier des grands fonds ou des compagnies d’assurances devrait encore augmenter. « Le monde entier cherche à placer son argent dans des zones politiquement et monétairement sûres. Dans les villes monde. Il n’y en a pas 50 et Paris en fait partie », analyse…

Point de vue de Karim Goudiaby, CEO d’Appartager.com

À l’heure où la France compte 3,5 millions de chômeurs, il devient vital de se pencher sur toutes les solutions économiques alternatives que nous avons à disposition pour relever la tête. Il en est une, ancienne et pourtant sous-évaluée, qui suscite nombre d’incompréhensions et qui est par conséquent aujourd’hui étouffée, mais dont le potentiel est grand : l’économie du partage.

Jour après jour, les journaux et magazines à grand tirage publient des articles traitant de sharing economy, affirmant que des sociétés telles qu’Uber ou Airbnb apportent une vision nouvelle et innovante du marché, vision en mesure de transformer notre économie moderne. Je ne contredirai certainement pas cette dernière assertion. En effet, le succès considérable et la croissance fulgurante de ces entreprises, montre clairement que notre monde dispose de suffisamment d’espace pour permettre le développement de l’économie du partage, ou tout du moins qu’il souhaite en créer. Cependant, bien que la plupart des articles en question peinent à reconnaître qu’il ne s’agit que d’une  » tendance », rien n’est ici nouveau ou novateur. Bien au contraire, l’économie collaborative est probablement l’une des pratiques les plus usuelles et anciennes de notre Histoire.

Commençons par définir le terme même. La sharing economy, aussi appelée  » économie peer-to-peer »,  » économie collaborative » ou  » consommation collaborative », est un système reposant sur le partage de ressources humaines et matérielles. Depuis quelques années, cette forme de commerce s’est vue associée à l’idée que  » Monsieur Tout-le-monde » pouvait revêtir le costume d’homme d’affaires. Ni le principe du partage de ressources, ni celui de gens ordinaires devenant leurs propres patrons ne sont réellement nouveaux. En effet, il n’y a qu’à l’époque de l’industrialisation et de la modernité occidentale que ces pratiques étaient inhabituelles. Il faut donc prendre un Plus

Gecina annonce, à l’occasion du MIPIM, la signature d’une promesse de VEFA, avec Icade Promotion et Cirmad, portant sur l’immeuble de bureaux Sky 56 situé dans le quartier de la Part Dieu à Lyon. Le montant de la transaction s’élève à 136 M€ acte en main, soit 4 164 € / m² (hors parking).

L’actif, situé dans le quartier d’affaires de la Part Dieu, dans l’hyper-centre de Lyon, développe une surface de 30 700 m² sur 13 niveaux, et possède de 328 places de stationnement. Il sera livré en avril 2018.

A ce stade, près de 25% des surfaces totales sont déjà pré-louées aux sociétés Icade et Cirmad. Gecina estime que cette opération devrait dégager un rendement net potentiel proche de 7%. Au travers de cette opération Gecina confirme son expertise locale et sa confiance dans les perspectives offertes par le marché lyonnais, et notamment sur le secteur Part Dieu, représentant le cœur stratégique de la région lyonnaise. Ces dernières années, Gecina a ainsi développé puis cédé en 2013 l’immeuble Dauphiné Part Dieu, a livré et loué Le Velum en 2013, et lancé en 2014 le développement d’un clé en main pour le compte d’EDF à Gerland.

Sky 56, qui sera développé sous la direction du cabinet d’architecture Chaix et Morel, bénéficiera des certifications HQE® et BREEAM® niveau excellent, et offrira des services haut de gamme à ses utilisateurs, en parfaite adéquation avec les standards recherchés par Gecina.

Plus