Thumbnail for 799190

Pour adopter une démarche Inbound dans l’immobilier, il ne suffit pas d’installer un logiciel et d’envoyer des emails. C’est toute une philosophie à embrasser. Et une nouvelle façon de voir la relation entre le professionnel et ses prospects.

Le terme est à la mode. L’Inbound marketing (ou  » marketing entrant, selon les préférences linguistiques de chacun) est en passe de devenir la nouvelle marotte des professionnels de l’immobilier. Ceux-ci y voient, au choix, la clé pour rentrer des mandats exclusifs, ou un passage obligé pour ne pas prendre du retard sur la concurrence. Mais rares sont ceux qui s’interrogent vraiment sur le sens de cette approche marketing. Et qui se posent la question : c’est quoi, l’Inbound, exactement ? Du haut de ses cinq années d’expérience en la matière, l’agence Facilogi, spécialisée dans la communication digitale des professionnels de l’immobilier, nous donne sa définition.

L’Inbound marketing : une philosophie, et pas seulement un outil

On a tendance à classifier toutes les innovations comme des outils, indépendamment de la façon dont elles modifient notre façon de voir le monde ou de fonctionner au quotidien. C’est vrai de certaines d’entre elles, mais ce n’est pas systématique. La visite virtuelle, par exemple, est un outil que Lire l’article complet

Thumbnail for 799187

Dans cette affaire le diagnostiqueur avait intégré, à tort, dans le calcul de la Carrez, la cave. Or selon la Cour, par une  » simple lecture l’agent immobilier,  » aurait dû vérifier l ‘exactitude des informations qui lui étaient transmises » et s’apercevoir de l’erreur.

La responsabilité de l’agent immobilier, qui avait rédigé le compromis, est retenue conjointement avec celle du diagnostiqueur et du notaire et son recours contre le diagnostiqueur n’est reçu qu’à concurrence de 50%.

Cet arrêt renforçant le devoir de vigilance de l’agent immobilier s’inscrit en droite ligne d’une récente décision de la cour suprême (cf l’article publié dans le Journal de l’Agence  » Nouvelle obligation des agents immobilier ») qui retenait la responsabilité d’un professionnel de l’immobilier pour ne pas avoir vérifié la signature des accusés de réception des notifications SRU.

Les agents immobiliers doivent donc lire attentivement les certificats de mesurage mais plus généralement tous les documents qu’ils leur sont remis, a fortiori s’ils sont rédacteurs d’actes.

[1] (CA, A[1] 1 (CA, Aix en Provence, 3 septembre 2019, RG 17/07459ix en Provence, 3 septembre 2019, RG 17/07459

Cet article  » La nouvelle obligation des agents immobiliers confirmée !, Me Caroline Dubuis Talayrach, avocat Lire l’article complet