« Plan logement du gouvernement : un choc d’offre ou un choc sur l’offre ? », Michel Mouillart,Professeur d’Economie à l’Université Paris Ouest, FRICS

Thumbnail for 420583

By jda

Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS est réservé sur l’efficacité des mesures envisagées par le ministère de la Cohésion des territoires pour créer un choc d’offre. Il considère qu’au lieu de relancer la construction, elles vont entraîner, si elles ne sont pas corrigées, une diminution de 50 000 à 60 000 mises en chantier par an. Entretien exclusif.

JDA : Que pensez-vous du plan logement présenté par Jacques Mézard, Ministre de la cohésion des Territoires et Julien Denormandie, secrétaire d’Etat ?

Michel Mouillart : Il s’agit clairement d’un plan de régulation budgétaire du secteur du logement dont l’objectif est d’alléger la contribution budgétaire de l’Etat estimée à un peu plus de 39 milliards en 2017. Il faut cependant rappeler que l’Etat n’a pas à supporter à lui seul ces 39 milliards : les collectivités locales et surtout les partenaires sociaux contribuent largement au financement de ces aides. N’oublions pas, en effet, que ce qui est appelé le 1 % logement finance (notamment) les aides personnelles au logement, le PNRU, l’ANAH, les subventions aux organismes d’HLM, … On ne peut donc pas dire que seul l’Etat supporte les aides au logement, qu’elles soient à la personne ou à la Lire l’article complet

De : « Plan logement du gouvernement : un choc d’offre ou un choc sur l’offre ? », Michel Mouillart,Professeur d’Economie à l’Université Paris Ouest, FRICS