Le prix de l’immobilier augmente en France

baromC3A8tre

Le baromètre réalisé par Seloger vient de recenser l’évolution des prix dans les grandes villes française pour le mois de juin : si on en croit l’augmentation des prix signés dans l’immobilier, on peut parler d’un regain d’intérêt pour le marché dans l’ancien. Une tendance nette sur l’année, qui s’accélère sur le dernier trimestre. Retour sur les données de l’étude.

Des prix qui augmentent rapidement

Les grandes villes de province se portent bien, il suffit de constater la hausse des prix immobiliers signés (les prix relevés au moment de la signature du compromis), une tendance qui se vérifie aussi bien sur l’année, (+3 % à Nantes et +0,8 % à Lyon) que sur le dernier trimestre. D’ailleurs Michel Mouillart, Professeur d’économie à l’université Paris-Ouest, nous révèle que dans ces deux villes la progression « s’est récemment accélérée ». Mais Lyon et Nantes ne sont pas les seules villes concernées, d’autres tirent leur épingle du jeu avec de fortes hausses.

La plus belle performance et celle enregistrée par la ville de Nîmes, qui voit ses prix augmentés de 18 %sur l’année, pour un prix au mètre carré de 1798 €. Saint-Étienne suit le même mouvement et atteint 8,5 % d’augmentation annuelle de ses prix (1 354 €). La capitale de la porcelaine, Limoges, est aussi concernée avec une belle progression de 6,5 %, pour un mètre carré à 1424 €.

Les grandes villes comme Bordeaux (+ 5,9 % / 3 519 €), Strasbourg (+ 3,7 % / 3 054 €) ou encore Toulouse (+ 3,9 % / 3 008 €) connaissent des hausses similaires. Ces villes incarnent parfaitement la tendance du marché immobilier français sur les douze derniers mois. La capitale connait une légère hausse (0,5 %), mais la hausse des prix des appartements anciens devrait toutefois se renforcer, c’est une prévision envisageable au regard de la récente évolution des prix affichés).

baromètre

Les villes où les prix immobiliers sont en baisse

Si le constat est le même pour l’ensemble des villes de France, il existe quelques exceptions qui confirment la règle : des villes comme Besançon (-8,7 %), Tours (-7,3 %), Toulon (-4,2 %) sont concernées par de fortes baisses du prix du mètre carré. D’une manière moins significative on constate aussi un léger recul sur des villes à taille moyenne comme le Havre (-2,3%), Lille (-1,8 %) et Rennes (-1,7 %).

D’un point de vue national, le prix moyen au mètre carré d’un logement ancien est de 3 184 €, et la progression des prix au mètre carré est de 2,4 % sur l’année.

Source : Le prix de l’immobilier augmente en France

http://www.abcourtage.com/news/immobilier-prix-augmentation-villes-france-105371/