« SARL, SAS, SASU… comment choisir son statut juridique ? », Grégoire Leclercq

Thumbnail for 276165

By jda Sachez que le statut juridique d’une entreprise est une décision importante. Partie intégrante de la stratégie de la future structure, un mauvais choix au départ risquerait de la brider dans son activité. Par exemple, une entreprise individuelle (EI) octroie certaines souplesses administratives par ailleurs quelques fois risquées. Une société anonyme (SA) permet de développer son business très rapidement en ouvrant le capital de la structure. Il faut cependant veiller à ne pas en perdre le contrôle. Voici un tour d’horizon des différentes possibilités.
L’entreprise individuelle (EI) et l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)
L’entreprise individuelle est séduisante par sa simplicité de création et très accessible au regard des démarches administratives allégées. D’abord parce qu’aucun apport n’est nécessaire (financier, matériel ou nature). Ensuite, parce que le régime de l’autoentreprise est éligible à cette forme d’entreprise (comme le régime de la micro-entreprise et celui de droit commun). En revanche, aucun associé n’est possible. Un facteur risque doit être pris en considération : le capital personnel et professionnel sont indissociés. C’est-à-dire que le responsable devra honorer ses dettes par tous les moyens possibles, y compris par ses biens personnels, si besoin en était, à l’exception de sa résidence personnelle (Loi Macron n°2015-990 du 6 Lire l’article complet

De : « SARL, SAS, SASU… comment choisir son statut juridique ? », Grégoire Leclercq