« Un début d’année en demi-teinte », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS

By Michel Mouillart

conjoncture journal de l'agence juin 2016 1

Depuis le début de l’année 2016, les conditions de crédit sont remarquables. Néanmoins, le marché de l’ancien ne fait pas preuve d’un dynamisme exceptionnel. Pourtant l’accession à la propriété progresse toujours, mais modérément. Et le succès du PTZ dans l’ancien qui avait été prédit se fait attendre.

Cependant, la hausse des prix qui se renforce depuis un an se poursuit et se diffuse sur l’ensemble des grandes agglomérations. Le redémarrage du marché de la revente contribue largement à cela.

Des conditions de crédit exceptionnelles

En avril 2016, les taux des crédits immobiliers se sont établis à 1,81 %, en moyenne. Pour des prêts à 20 ans (1,87 %, en moyenne), un quart des emprunteurs (ceux dont l’apport personnel est le plus élevé) ont même pu obtenir un taux fixe à 1,58 %, en moyenne. La baisse des taux a donc été rapide depuis l’automne dernier : en octobre 2015, les taux étaient encore de 2,23 %. Et elle a connu une accélération remarquable dès le début du printemps. D’ailleurs, jamais depuis la fin des années 1940 les taux des crédits immobiliers ne s’étaient établis à un aussi bas niveau. Ils ont bénéficié pour cela de l’abondance de ressources d’épargne faiblement Lire l’article complet

Via : http://www.journaldelagence.com/1122595-un-debut-dannee-en-demi-teinte-michel-mouillart