Immobilier : Wall Street et son méconnu côté résidentiel

Analyse de Victor Pagès, fondateur de My US Investment

Quartier d’affaires de Manhattan comptant les sièges américains de grands établissements financiers mondiaux, le  » Financial District » (surnommé  » FiDi », où se trouve la fameuse rue  » Wall Street », abritant la Bourse de New York) connait une profonde mutation depuis la sortie de terre du One World Trade Center, surnommé la  » Freedom Tower ». Bouillonnante la journée, mais calme le soir et les week-ends, cette partie de la ville se transforme peu à peu, face à la demande constante d’acquéreurs de logements, mais aussi de locataires, soucieux d’habiter près de leur bureau.

 » Beaucoup d’immeubles de bureaux désertés par les entreprises suite aux événements du 11 septembre ont récemment été convertis en condominiums résidentiels (copropriétés), déclare Victor Pagès, fondateur de My US Investment, Cabinet de conseil en investissement immobilier aux États-Unis. Alors si le quartier est, certes, moins animé que d’autres à New York, il offre néanmoins une vie sociale de plus en plus satisfaisante : bars et restaurants y sont de plus en plus nombreux et la proximité de Battery Park, face à la Statue de la Liberté, compte parmi ses meilleurs atouts.

Les étrangers et notamment les Français, s’intéressent donc particulièrement à ce quartier en devenir. Ils sont également sensibles à un avantage non négligeable : l’aménagement de charges. En effet, afin que celles-ci ne soient pas un frein à l’acquisition, certains immeubles très récents du Financial District garantissent une taxe d’habitation faible pendant une durée de 5 à 10 ans. Ce programme d’abaissement des taxes résulte d’un partenariat entre les promoteurs et la municipalité de New York. »

Lire l’article complet

Via: http://www.directgestion.com/rss/flux.php