Les projets d’acquisition immobilière des seniors compromis par le taux d’usure

Thumbnail for 787612

By webmaster@actual-immo.fr (Nicolas Augé)

Obtenir un prêt immobilier pour acquérir une maison n’a jamais été aussi abordable. Les taux d’intérêt atteignent chaque mois des chiffres inédits. Le taux moyen s’établissait en juillet, hors assurance, à 1,2 %. Cette situation nuit pourtant à certaines catégories d’emprunteurs, que les assurances considèrent comme “à risque”. Le taux élevé d’assurance augmente sensiblement le TAEG (taux annuel effectif global) au point de dépasser la barre fatidique du taux d’usure.

Un taux d’usure qui diminue en raison des taux bas

Les taux d’intérêt très bas entraînent une diminution du taux d’usure. Celui-ci a été mis en place pour protéger les particuliers. Il s’agit du taux d’intérêt maximum que les banques peuvent imposer aux particuliers auxquels ils accordent un prêt.
Il est calculé par la Banque de France chaque trimestre sur la base suivante :

= (moyenne des TAEG du trimestre précédent) X 1,33.

Le taux annuel effectif global sur lequel s’appuie le taux d’usure inclut non seulement le taux moyen mais aussi les frais de dossiers, les coûts d’assurance et de garantie. Quand les taux d’intérêt baissent, le taux d’usure baisse. Ainsi, en juillet, le taux d’usure pour les crédits immobiliers de plus de 20 ans s’établissait à 2,97 %.

L’assurance pèse de plus Lire l’article complet

De : Les projets d’acquisition immobilière des seniors compromis par le taux d’usure