2e-edition-du-barometre-Credit-Foncier-CSA-sur-le-moral-des-professionnels-de-limmobilier1

Quelle sera l’évolution des prix ? Comment se dessinera le marché de l’immobilier en 2016 ? Le spécialiste de l’immobilier dévoile ses prévisions. Le marché du logement est reparti en 2015. Selon les chiffres du Crédit Foncier, 156 milliards d’euros de crédits immobiliers ont été acceptés, hors rachats (+30 % vs 2014) ; 800.000 transactions dans l’ancien ont été enregistrées (+16 % vs 2014) ; 111.300 maisons individuelles neuves ont été commercialisées (+13 % vs 2014) et 352.000 logements ont été construit (niveau identique à celui de 2014, mais les permis de construire repartent à la hausse).Tous les indicateurs semblent donc…

Le revenu annuel médian d’un investisseur locatif financé par le Crédit Foncier s’établit à 67 500 euros. Etude complète ici : http://creditfoncier.com/wp-content/uploads/Linvestissement-locatif-2015-WEB.pdf Source : 67 500 €, c’est le revenu annuel d’un investisseur locatif

2e-edition-du-barometre-Credit-Foncier-CSA-sur-le-moral-des-professionnels-de-limmobilier1

Le Crédit Foncier publie les résultats de son Baromètre sur le moral des professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, constructeurs de maisons, promoteurs, …) et leurs prévisions pour les douze prochains mois. Ce baromètre est publié trois fois par an en janvier, mai, septembre. Réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 400 professionnels, ce baromètre est organisé en trois parties. Vue rétrospective. Quelle perception ont les professionnels du marché du logement des 4 mois écoulés (septembre-décembre 2015) ? Vue prospective. Quelle devrait être l’évolution des prix et des transactions dans le neuf et l’ancien pour l’année 2016 ? Moral des professionnels de…

ÉCONOMIE – L’année 2015 a été bonne pour les professionnels avec une hausse des ventes de 10 % en moyenne. L’année 2016 devrait confirmer cette tendance. Le marché de l’immobilier retrouve des couleurs. L’année 2015 a été bonne, meilleure que prévue même, avec une hausse des ventes de 10% et des prix qui ont tendance à se stabiliser au niveau national. Cette année, les professionnels espèrent faire encore mieux. Deux sur trois sont optimistes, selon une enquête Crédit Foncier/CSA publiée lundi. Les taux d’intérêt devraient rester bas. « Il est probable qu’on fasse plus de ventes en 2016 qu’en 2015, parce que…

Selon une étude du Crédit Foncier, le montant global des encours de crédits immobiliers souscrits par les ménages européens s’élève, à fin 2014, à 5 991 milliards d’euros. Source : Crédit Foncier : « 6 000 milliards d’euros d’encours de crédits immobiliers souscrits par les ménages européens » | Immobilier professionnel | Immoweek


À quelques jours du Marché international des professionnels de l’immobilier à Cannes, autrement appelé le MIPIM, le Crédit Foncier Immobilier a annoncé ce matin le regroupement de ses marques Ad Valorem, Crédit Foncier Expertise et Serexim sous une enseigne unique : Crédit Foncier Immobilier. L’objectif est de confier à l’ensemble de ses offres, une lisibilité plus claire.

En outre, le numéro quatre de l’immobilier en France a parallèlement annoncé le lancement de  » Vision360® », sa  » démarche globale des problématiques de ses clients propriétaires ». Un service transversal allant du conseil à la commercialisation/location de biens résidentiels et tertiaires, en passant par l’expertise et l’audit, le tout dans le but de trouver des solutions adaptées aux problématiques spécifiques de chaque projet.

 » Vision360® est une approche globale des projets immobiliers des grands propriétaires, promoteurs, investisseurs, établissements financiers et particuliers, pour leur permettre d’optimiser la valeur de leur patrimoine », explique le groupe immobilier dans un communiqué.

 » Notre démarche d’approche globale correspond à une évolution des besoins que nous avons été amenés à constater chez nos clients, déclare Anne-Marguerite Gascard, directeur général de Crédit Foncier Immobilier. Les problématiques sont de plus en plus liées à ce qu’on pourrait appeler l’immobilier sociétal. La question qui nous est posée n’est plus  » comment optimiser mes actifs », mais  » que puis-je faire de mes actifs, qui évoluent dans un environnement urbain, réglementaire, environnemental et social contraignant ». La multidisciplinarité de nos équipes nous permet justement d’y répondre de manière efficace et personnalisée. »

Plus

En matière d’investissement, 2014 figure parmi les trois meilleures années depuis 2000. Plus encore qu’à l’accoutumée, le quatrième trimestre et la finalisation effective de grosses transactions en décembre ont été décisifs à la clôture de l’exercice 2014, plaçant l’année bien au-delà des prévisions : 22,5 milliards d’euros ont ainsi été investis dans la France entière l’an dernier, selon le Crédit Foncier.

Les montants engagés progressent de 50 % sur un an et s’approchent des records des années  » fastes » de 2006 et 2007, dans un contexte et des conditions, notamment d’accès à la ressource, toutefois très différents.

Le ton a été donné dès le premier semestre, plaçant l’année sous le signe des méga-deals. Tous les ingrédients concourant à des volumes d’investissement élevés ont été réunis en 2014 : un spread inédit entre taux obligataire et taux de rendement immobilier, des opportunités assez rares de mise sur le marché d’actifs et de portefeuilles commerciaux en taille et en budget, des liquidités toujours très abondantes, et une diversité d’acteurs qui s’est encore étoffée. Ainsi, les dix transactions phares de 2014 pèsent-elles ensemble 8 milliards d’euros, soit 36 % du total investi.

L’activité locative tertiaire a continué, quant à elle, son mouvement de rationalisation et de modernisation immobilière des grands utilisateurs. C’est pourquoi l’année 2014 s’est clôturée sur un score haussier de 15 %, à 2,1 millions de m² de bureaux placés en Ile-de-France. En termes de volumes, 2014 s’analysera surtout comme une année de rattrapage d’activité, succédant au plus mauvais millésime de la décennie. Et, même avec ce score, le volume annuel reste encore inférieur de 8 % par rapport à la moyenne décennale.

Parmi les tendances saillantes de l’année 2014, on remarque que les pôles d’affaires tertiaires les plus établis (comme Paris et la Défense) ont bénéficié de la reprise de la demande Plus