4e édition du baromètre Crédit Foncier/CSA

2e-edition-du-barometre-Credit-Foncier-CSA-sur-le-moral-des-professionnels-de-limmobilier1

Le Crédit Foncier publie les résultats de son Baromètre sur le moral des professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, constructeurs de maisons, promoteurs, …) et leurs prévisions pour les douze prochains mois.

Ce baromètre est publié trois fois par an en janvier, mai, septembre. Réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 400 professionnels, ce baromètre est organisé en trois parties.

  • Vue rétrospective. Quelle perception ont les professionnels du marché du logement des 4 mois écoulés (septembre-décembre 2015) ?
  • Vue prospective. Quelle devrait être l’évolution des prix et des transactions dans le neuf et l’ancien pour l’année 2016 ?
  • Moral des professionnels de l’immobilier pour les douze prochains mois.

Le marché  du logement s’est stabilisé ou amélioré

Près de trois quarts des professionnels considèrent que le marché du logement s’est stabilisé (44 %) ou amélioré (27 %), sur les quatre derniers mois de 2015.

Pour les douze prochains mois, les professionnels de l’immobilier anticipent une stabilité des prix dans l’ancien et dans le neuf.

  • Immobilier neuf : 61 % des répondants anticipent une stabilisation des prix (contre 64 % précédemment). Ils sont 44 % à penser que le volume de transactions dans le neuf va se stabiliser.
  • Immobilier ancien  : Alors qu’ils anticipaient précédemment dans leur majorité une baisse des prix, les professionnels tablent depuis septembre 2015 sur une stabilisation des prix (pour 45 % d’entre eux). Une majorité de professionnels (53 %) pense que le volume de transactions va se stabiliser.

Dans ce contexte, 67 % des professionnels se déclarent optimistes pour l’avenir du marché du logement, soit une amélioration continue depuis le début de l’année.

Ils étaient 59 % à être optimistes en mai et 63 % en septembre. A contrario, le niveau de pessimisme n’a cessé de baisser pour atteindre aujourd’hui les 32 % (contre 64 % en janvier 2015).

Le sentiment d’optimisme est essentiellement nourri par l’élargissement du prêt à taux zéro (PTZ) pour 75 % des professionnels, par l’évolution des taux d’intérêt, facteur cité par 71 % des professionnels.

En revanche, le contexte économique de la France (91 %) et al’évolution du pouvoir d’achat des ménages (82 %) sont les principales raisons de pessimisme pour ceux qui expriment ce sentiment.

Source : 4e édition du baromètre Crédit Foncier/CSA