FLECHES 1

Tout augmente dans l’immobilier : les ventes, dans l’ancien comme dans le neuf, les prix et quelques flambées se constatent dans certains quartiers de Paris. Au mois d’août, la presse, jusqu’alors hésitante, souligne dans son ensemble la très belle progression du marché immobilier dans l’Hexagone. Et se montre même très optimiste pour la suite.

 » La hausse n’est pas finie ». Le mensuel économique Capital en est absolument certain. Et s’explique : grâce à la politique monétaire de la Banque centrale européenne, les taux d’intérêt ont permis un repli du prix des logements de l’ordre de 6% depuis octobre 2015.  » Et même de 22,5%, comparé aux taux d’intérêt en vigueur avant la baisse, en décembre 2011 ! », s’exclame le mensuel. Les Français semblent avoir perçu l’aubaine, puisque 2016 pourrait enregistrer 840 000 transactions dans l’ancien,  » un record digne des années fastes ». Dans l’ancien comme dans le neuf, tous les indicateurs sont au vert, sans oublier les investisseurs qui semblent enfin de retour. Pour les prochains mois,  » a priori, rien ne devrait entraver cette solide reprise », estime le journal. Rien, ni l’élection présidentielle, ni l’extension de l’encadrement des loyers.
http://www.capital.fr/immobilier/actualites/immobilier-la-hausse-n-est-pas-finie-1158539

Hausse encore, dans Lire l’article complet

Thumbnail for 209632

Accélération de la hausse des prix de l’ancien

Depuis le début du printemps, la courbe des prix se redresse. Et comme chaque année, la hausse des prix s’est accélérée dès le début de l’été. Aussi, alors que la demande reste soutenue, la pression sur les prix se renforce. En effet, les vendeurs ont de nouveau relevé leurs ambitions en juillet. Les prix affichés ont augmenté de 1.0 % au cours des 3 derniers mois (+ 1.2 % pour les appartements et + 0.6 % pour les maisons) : en juillet 2015, ces prix reculaient de 0.5 %.

Dans ces conditions, la tendance des prix signés est toujours à la hausse et leur progression est rapide en juillet (+ 2.2 % au cours des 3 derniers mois). Mais alors qu’après plusieurs mois de pression la hausse des prix des maisons commence à ralentir (+ 2.7 %), la progression des prix des appartements se fait maintenant plus rapide (+ 2.0 %).

Aussi, le rythme annuel d’évolution des prix signés s’élève encore : + 1.7 % en juillet dans l’ensemble (+ 1.0 % pour les appartements et + 2.8 % pour les maisons). En juillet 2015, les prix signés reculaient toujours, de 0.8 Lire l’article complet

Cottage by the sea...

300 000 euros pour 250 mètres carrés avec jardin… La Normandie, la Bretagne ou encore le Sud-Est, sont des territoires où les prix des maisons de famille en vente, déjà très bas, continuent de s’effondrer.  Atlantico : Les maisons de famille sont de moins en moins transmises de génération en génération. Au-delà des problématiques économiques, qu’est-ce que cet état de fait dit de l’évolution des comportements des familles françaises ? Christine Ulivucci : Commençons par les héritiers. D’abord, les membres d’une même famille sont beaucoup plus mobiles qu’avant. Là où des générations et des générations vivaient et mourraient dans le…