Les prix de l’immobilier ancien baissent dans le Sud

Au beau milieu de cet été 2015, les notaires constatent que les prix de l’immobilier sont en baisse dans le Sud. La note de conjoncture concerne certes les actes définitifs de vente signés au 1er trimestre, mais ces observations restent d’actualité. Avec des taux d’emprunt en phase d’ajustement et des prix du m² à la baisse, il est peut-être temps d’acheter dans le sud de la France.

Les prix des appartements anciens en chute libre à Marseille

En ce début d’année les notaires constatent que la transaction médiane sur un appartement ancien à Marseille, atteint 2220 €/m². Il s’agit d’une opportunité particulièrement intéressante pour la 2e plus grande ville de France, dont les prix moyens perdent 7,6 % sur les appartements anciens. Un lecteur attentif remarquera que ces prix sont différents de ceux observés par les agences immobilières en ligne. Par exemple, l’observatoire LPI SeLoger du mois de juin, affiche 2795 €/m² dans la cité phocéenne. Cet écart s’explique par 2 facteurs. Premièrement les notaires calculent des médianes, alors que les divers réseaux immobiliers se focalisent sur des moyennes. Deuxièmement les études notariales enregistrent absolument toutes les transactions immobilières de France et des régions outre-mer. Les réseaux d’observation ne récoltent que les données propres aux ventes ou aux avant-contrats signés par leurs propres membres. Les maisons anciennes semblent mieux résister dans la zone Marseille Aix-en-Provence. La transaction médiane enregistrée se situe à 300 000 €, une baisse modérée de 1,6 % par rapport à l’année précédente.

Appartements anciens à Toulon et Bayonne : la grande braderie

Toulon, son équipe de rugby, sa base navale, son bassin économique et son immobilier encore moins cher qu’à Marseille. Au 1er trimestre les notaires voient le prix des appartements anciens toulonnais perdre 7,9 % sur 1 an, pour descendre à 2000 €/m² en médiane. On ne pourra pas trouver mieux dans aucune grande ville de taille identique du littoral méditerranéen, et même sud atlantique. Car même en se dirigeant plein ouest du côté du Pays basque, on tombe sur une ville de Bayonne présentant aujourd’hui de bonnes opportunités d’achat. Avec des appartements anciens en chute de 7,6 % sur 1 an, aujourd’hui le prix médian du m² s’établit à 2300 €. Pour conserver la valeur de son patrimoine, il fallait Lesclesdumidi.com acheter une maison ancienne à Toulon. En 1 an les prix ont augmenté de 0,9 %, mais la barre est relativement haute, à 346 100 €.

À Montpellier, l’immobilier atterrit

Les prix de l’immobilier montpelliérain ont vécu une petite frénésie au cours des derniers mois, que le marché s’est chargé de refroidir. Le prix des appartements anciens a baissé de 1 % sur 1 an, et s’établit désormais à 2480 €/m². Le marché des maisons anciennes atterrit sur une transaction médiane de 287 500 €, moins cher qu’à Toulon et Marseille, et en perte de 3,2 %. Montpellier fait partie de ces villes dont la population s’est agrandie sans interruption depuis 50 ans. Au en 2011 l’aire urbaine comptait 561 000 habitants, dont 70 000 étudiants. Beaucoup parmi ces derniers viennent d’autres régions, et une forte proportion s’établira dans la communauté urbaine. Aujourd’hui celle qui formera l’un des grands bassins économiques de la future région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées présente de fortes opportunités d’investissement locatif. Acheter un appartement ancien avec rénovation pour le mettre en location, permet de créer un déficit foncier. Les frais engagés dans les travaux étant supérieurs aux loyers perçus, le reliquat est reporté sur les revenus du propriétaire bailleur, à hauteur de 10 700 € par an, jusqu’à ce que la perte soit absorbée.

Le prix des maisons anciennes chute à Toulouse

Acheter un appartement ancien à Toulouse reste beaucoup plus abordable que chez sa première concurrente économique, qu’est Bordeaux. Dans la capitale mondiale du vin la pierre s’achète en médiane à 3140 €/m², tandis que dans la ville rose il descend à 2500 €/m². Le marché se porte donc bien, avec une légère augmentation de 0,6 % sur 1 an. Le bassin économique créé par l’industrie aéronautique et les emplois directs et indirects ainsi générés, n’en sont certes pas indifférents. Toutefois les appartements neufs et anciens opposent une forte résistance au marché des maisons anciennes. Si ces dernières restent abordables avec 257 400 € en médiane, elles ont perdu 2,8 % sur 1 an. Citons notamment le dynamisme des promoteurs qui construisent en périphérie urbaine, proche de réseaux de transport, attirant ainsi davantage de jeunes familles. Vous avez aimé l’article « Les prix de l’immobilier ancien baissent dans le Sud » ? Partagez le. http://www.lesclesdumidi.com/actualite/actualite-article-26354242.html

Source : Les prix de l’immobilier ancien baissent dans le Sud