Mises en chantier : la réforme du calcul révèle une hausse

De nouvelles statistiques, plus rassurantes que celles que nous vous avions relayées auparavant, révèlent que les chiffres sur la construction ne seraient pas si faibles. 180 000 logements ont été ajoutés aux mises en chantier officielles des quatre années précédentes. Comment expliquer l’écart des chiffres dans les statistiques du gouvernement ? Empruntis vous répond.

Explications de cette hausse :
Le ministère du Logement a réformé le mode de calcul des mises en chantier. Selon les nouveaux indicateurs,  » 1500 constructions ont été ajoutées aux chiffres officiels de 2011, plus de 52 000 à ceux de 2012, presque 70 000 à 2013 et 58 600 à 2014 précise SeLogerNeuf.com.
Plusieurs facteurs participent à cet écart :
Cette hausse s’explique par :

la volonté du gouvernement de recenser les logements neufs construits ainsi que les travaux sur bâtiments existants jusqu’ici exclus des statistiques.

les remontées d’informations tardives et partielles dues au fait qu’entre le moment où les permis de construire sont délivrés et celui de la construction du bien est entamée, il peut s’écouler 2 à 3 ans.

le changement du mode de calcul. En effet, dorénavant le service statistique du ministère ne suit plus une logique de recensement mais de calcul des mises en chantier sur la base de stock de permis délivrés.

Cependant, même avec ce nouveau mode de calcul, les quelques 180 000 logements ajoutés aux statistiques des quatre années précédentes ne résorbent pas le manque en matière de logement. Depuis 2012, la construction  » a plongé […] de 10,7% au lieu de 14,1%» si l’on se réfère aux nouveaux indicateurs adoptés par le gouvernement.

(le 04 Mars 2015)
© Empruntis.com Plus

Via: http://www.empruntis.com/financement/actualites/mises-en-chantier-la-reforme-du-calcul-revele-une-hausse,6550