« Moi Ministre ? Je lance un grenelle du logement  » Jean-François BUET, président de la Fnaim

Thumbnail for 334205

By jda

Alors que l’on dénombre 35 millions de logements en France, on en construit seulement 350 000 par an, soit 1 % du parc. Je pense donc qu’un ministre du Logement digne de ce nom doit rencontrer les acteurs de la construction, bien sûr, mais aussi et surtout les représentants des 99 % autres, ceux du parc existant. Si le nouveau ministre de la cohésion des territoires ne prend pas en considération le parc existant, il fera les mêmes erreurs que par le passé en matière de politique de logement. Pour les éviter, il faut une vision globale et absolument se servir du logement existant (logements vacants dans les zone tendues, logements à rénover…) pour faire avancer les choses.

Faire davantage de logement social

En France, 4,5 millions de logements locatifs publics sont destinés au social. Cela ne couvre pas la moitié des besoins. Il faut absolument, ici aussi, se servir du logement existant. D’où la proposition d’amortissement de 2, 4, 6 ou 8 % de la Fnaim destinée aux propriétaires/bailleurs pour transformer leur bien en logement social. On pourra ainsi produire du logement social en nombre sans se servir de l’argent public et qui favorise la mixité sociale. Si j’étais Lire l’article complet

De : « Moi Ministre ? Je lance un grenelle du logement  » Jean-François BUET, président de la Fnaim