Peut-être une vraie promesse d’embellie dans le secteur immobilier en France 

Réjouissons-nous – sans aucun sous-entendu moqueur – de la progression de +2,3% des demandes de permis de construire en septembre en France, c’est prometteur pour 2016, même si sur 2015, leur nombre se réduit encore de 4,2% (à 368 800… c’est à dire des années lumières de l’objectif des 500 000).

Les banques notent une légère accélération des crédits immobiliers mais les « primo-accédants » voient leur part continuer de se réduire car les salaires – et surtout celui des jeunes – ne suit pas du tout le rythme de la hausse des biens immobiliers dans les grandes métropoles (dans les villes de province où il n’y a pas d’emploi, c’est autre chose, les prix baissent, mais comme beaucoup d’acheteurs potentiels n’ont aucune chance d’obtenir un prêt, la situation n’est pas plus florissante).
 
Mais il y a un second bémol, les mises en chantier recensées fin septembre se sont encore contractées, de 1,2% à 349 700/an… mais c’est moins pire qu’en janvier où la décrue était de l’ordre de 8%.
 
L’immobilier a probablement testé un point bas… mais alors vraiment très bas en France, alors que le marché est en ébullition en Allemagne, où les prix – eux – étaient très bas (mais adaptés à une clientèle faiblement rémunérée).
photo auteur

Philippe Béchade

Rédacteur en Chef de la lettre PitbullPhilippe Béchade rédige depuis dix ans des chroniques macroéconomiques quotidiennes ainsi que de nombreux essais financiers. Intervenant quotidien sur BFM depuis mai 1995, il est aussi la ‘voix’ de l’actualité boursière internationale sur RFI depuis juin 2002. Analyste technique et arbitragiste de formation, il fut en France l’un des tout premiers ‘traders’ mais également formateur de spécialistes des marchés à terme. Rédacteur aux Publications Agora, vous trouvez chaque jour ses analyses impertinentes des marchés dans La Chronique Agora.

Voir les articles de Philippe Béchade

Source : Peut-être une vraie promesse d’embellie dans le secteur immobilier en France | La Bourse au quotidien