Achat dans l’ancien : la ristourne moyenne après négociation atteint 7% 

Les acquéreurs mettent un peu moins longtemps qu’il y a un an à trouver le bien qui leur convient, et n’hésitent pas à négocier âprement pour dénicher la perle rare. La stratégie est plutôt payante pour eux, comme le révèle une étude publiée mardi 23 juin par le Crédit Foncier.

En matière d’immobilier, les Français prennent leur temps. Mais moins qu’avant, selon une étude du Crédit Foncier sur le parcours des candidats à l’achat*. En effet, la durée moyenne de recherche d’un acquéreur est de 4 mois en 2015, soit 3 mois de moins qu’en 2014. Cette « diminution importante s’observe dans toute la France, signe d’une fluidité accrue du marché immobilier résidentiel », note le Crédit Foncier. Et c’est au terme de six biens visités que l’acheteur signe le compromis pour sa résidence principale, contre sept en 2014.

Baisse de prix dans deux ventes sur trois

Une persévérance qui s’avère payante… pour l’acheteur ! Dans 63% des cas, la transaction s’est conclue après une baisse de prix. Un rabais parfois important, que le Crédit Foncier évalue en moyenne à « 7% du prix de vente initialement réclamé par le vendeur ». Les vendeurs ne sont pas en reste puisque 23% des particuliers interrogés disent avoir dépassé leur budget. Mais là encore, ils étaient plus nombreux (29%) en 2014 à avoir rallongé la facture, d’un montant qui représente « en moyenne 10% du budget initial ».

Dans le même temps, la proportion de ménages qui ont trouvé leur logement après un an de recherche « a fortement augmenté en un an », souligne l’étude. Plus de deux répondants sur trois (67%) disent avoir acheté leur résidence principale à cette échéance, contre 53% un an auparavant. Seul 1 candidat à l’achat sur 5 déclare ne pas encore avoir trouvé son bonheur après une année. C’est un peu moins qu’en 2014. Quant à ceux qui ont abandonné leur quête, ils ne sont plus que 13% en 2015, contre 19% l’an passé…

LaVieImmo.com

Source : Achat dans l’ancien : la ristourne moyenne après négociation atteint 7% – Prix immobilier | LaVieImmo.com