« L’arrivée de la Proptech signe-t-elle la fin des agences immobilières ? », Stanislas de Dinechin, cofondateur de Hosman

Thumbnail for 804053

By jda

Agences avec pignon sur rue, méthodes  » à l’ancienne, modèle de rémunération obsolète, manque de transparence, services souvent mal perçus par une majorité des français, l’agence immobilière, dont le fonctionnement n’a que peu évolué depuis la Seconde guerre mondiale, a manifestement loupé le coche de la digitalisation.

Il faut dire que le service rendu par l’agence immobilière est difficile à révolutionner, beaucoup s’y sont frottés, peu ont réussi. En effet, un projet immobilier représente pour un particulier un enjeu financier gigantesque et une charge émotionnelle souvent forte. Cela justifie un contact humain de proximité, à priori peu compatible avec la digitalisation du secteur. D’autre part, chaque vente est unique, ce qui rend difficile la normalisation de la vente nécessaire à sa digitalisation. Et pourtant, depuis quelques années, on assiste dans l’univers Proptech à l’émergence de néo-agences immobilières, qui se lance dans la digitalisation de la vente.

Réinventer le modèle de rémunération

Première révolution amorcée par les néo-agences immobilières, le changement d’un modèle de rémunération traditionnel souvent considéré comme injustifié.

Prenons l’exemple d’un appartement de 60 m² et d’un autre de 30 m². Un agent immobilier se rémunère au pourcentage, ce qui implique qu’il gagnera 2 fois plus dans le 1er cas. Croyez-vous que Lire l’article complet

De : « L’arrivée de la Proptech signe-t-elle la fin des agences immobilières ? », Stanislas de Dinechin, cofondateur de Hosman